Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un peu long, le Souchet?

Publié le par le père Lenoir

Un peu long, le Souchet?

Il m'a bien tapé dans l'oeil ce matin, le souchet!
Avec ses longues feuilles et ses inflorescences brun noisette, il dévoilait à la perfection sa silhouette élégante dans la lumière du petit jour tiède que juillet finissait par nous offrir. 

L'une de ces plantes dont je trouve qu'on ne les voit jamais suffisamment dans les jardins, les bassins, les mares, d'autant qu'elle est indigène et qu'elle mériterait d'être plus souvent employée pour le réensauvagement des sites dégradés et la phytoépuration.

 
J'en entends certains déjà dire: "ah! mais c'est une herbe!" et d'autres "encore une graminée!" mais, diable, que nenni! Il est bien plus que cela! Tout d'abord ce n'est pas une graminée (famille désormais appelée "Poacées") mais une cyperacée, comme le Papyrus ou les Carex, et puis entendre cet "encore" désolé (ne niez pas, je vous ai entendu) me pousse à vous contraindre à regarder plus avant la structure dense, graphique, noble, de cette beauté végétale apte à accueillir toute une faune rivulaire autant qu'à fixer les berges fragiles de son système racinaire puissant, non perforant. Et quelle aptitude inouïe à révéler la beauté de ses voisines par sa régularité sans faille, son animation légère face au vent, et la constance de son maintien. 
Si l'on ajoute à cela la façon dont ses tons d'automne vont le gagner, de la tête vers le pied, on est décidément bien loin de la lassitude désabusée des esthètes déjà comblés. 

Petite description: 

 

Cyperus longus

Souchet long, souchet odorant, souchet allongé, trianglé (ang . : Galingale)

Le cousin endémique du papyrus. Plante élevée, robuste, inflorescences en épis multiples allongés en été et fin d'été, feuilles longues, coriaces et végétation assez traçante. Hauteur : 50 cm à 1 m. Soleil, mi-ombre, terrain humide et jusqu'à -10 cm de profondeur, tous sols. Berges, bassins, mares, étangs, bacs, jardins de lune, mini-bassins, aménagements écologiques.

 

 

Cette plante robuste, au feuillage élégant, dégage un parfum prononcé, assez proche de celui de l'acore et de la violette, lorsqu'on coupe sa racine. Il est d’ailleurs exploité en parfumerie, où on préférera utiliser son rhizome séché, dont le parfum se développe plus intensément. Placé en isolé, dans une potée affleurant du bassin par exemple, sa structure marquée s'imposera d'office au regard, évoquant le papyrus tout en n’ayant pas sa frilosité.

 

 

Le souchet forme des herbiers denses et peut être employé dans les lagunages comme pour la fixation des berges à laquelle il excelle, surtout s’il est directement implanté sous la surface de l’eau.

On utilisait ses longues feuilles étroites en vannerie, pour confectionner des chapeaux ou des paniers.

(Extrait du livre Plantes aquatiques et de terrains humides, éd. Ulmer, 2016)

 

Si vous en voulez, c'est ici!

 

Le souchet long, en berge de mare, en été et en automne
Le souchet long, en berge de mare, en été et en automne

Le souchet long, en berge de mare, en été et en automne

Commenter cet article