Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

les plantes de mars

Publié le par le père Lenoir

21 mars...

L'hiver se manifeste par quelques derniers soubresauts avant de s'éteindre. Néammoins, certaines plantes font briller leurs fleurs malgré la morsure du froid, et d'autres crèvent leur carapace de terre gelée pour pointer le bout de leurs méristèmes à l'extérieur...

La sanguinaire du canada, qui fleurit à l'ombre, et qui doit son nom au jus rouge qui s'écoule de sa racine charnue. A la voir si délicate, on ne saurait l'imaginer cruelle...










Les Petasites hybridus. Vilain nom pour plante étonnante... Leurs feuilles de plus de 70 cm en terrain frais  peuvent couvrir de grandes étendues à une vitesse impressionnante.























Caltha palustris var. polypetala. Populage des marais, presque géant...et je n'arrive pas à orienter la photo!











La délicate hépatique, noble par son allure et son nom,
autrefois utilisée pour le foie et bien jolie, ma foi...









 
La coquelourde des zones humides, Lychnis flos-cuculi belle envahisseuse qui se ressème abondamment en sol frais, avec en arrière-plan les gunneras, rhubarbes géantes du Chili, qui dressent vaillament leurs feuilles coriaces et acérées de pointes dissuasives pour l'oeil, mais pas pour la main, et se targuant d'être les plus grandes plantes de ma production... Certaines couvriront plus d'1 m2 d'ici juin.

Commenter cet article