Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conseils de plantation

Publié le par le père Lenoir

Conseils de plantation

Rien n'est plus simple que planter des plantes aquatiques, hormis quelques rares exceptions. Voici quelques conseils simples pour les régions tempérées, bientôt illustrés à destination de tous.

Nénuphars: (d'avril à octobre)
les tiges de nympheas flottent si elles ne sont pas ancrées au fond de l'eau, à la profondeur qui leur sied. Par conséquent, les deux méthodes selon le type de pièce d'eau où ils sont placées sont:

* rempotage dans un grand pot ou un panier, avec un terreau pour plantes aquatiques ou, mieux, de la terre de jardin ( lourde et glaiseuse de préférence) avec un petit tapis de graviers à la surface de la motte pour fixer le substrat et éviter que les poissons ne déterrent la racine qui, comme dit précédemment, flotterait. Ajouter de la corne broyée, torréfiée si possible en guise de fertilisant.

* Mise en place dans un bassin à fond vaseux, une mare ou un étang: laisser le nymphea dans son conteneur (le pot) de culture dans lequel auront été pratiqués plusieurs trous d'un bon diamètre (environ 5cm) pour permettre aux racines de passer , et lâcher l'ensemble à la bonne profondeur. Si, dans un souci écologique, il n'est pas possible de laisser le conteneur dans l'eau, il faut alors dépoter délicatement le nénuphar et attacher une lourde pierre sous son rhizome (la grosse racine charnue) pour lester l'ensemble.

A savoir: le nénuphar n'aime pas le courant, il ne faut par conséquent pas le placer dans un endroit où l'eau circule trop vaillament. De plus, si l'on veut le voir fleurir,  il est indispensable de lui fournir un emplacement bénéficiant d'au moins 6 heures de soleil par jour.
Ennemis: ragondin, rat musqué, canards (pour les jeunes sujets de moins de 2 ans), carpes amour, grosses Koï, pucerons.
Protection: contre les ragondins, faire une "cage" en treillis soudé (pour faire le béton armé) , contre les canards un simple grillage à poules dressé en cylindre, dépassant légèrement de la surface de l'eau. Contre les pucerons, du grillage encore, mais momentanément, vraiment en cas de forte infestation: placé sur les feuilles pour les submerger pendant quelques jours, le temps de noyer les pauvres homoptères mal inspirés dans le choix de leur hôte...
Ce type de plantation est aussi valable pour : Aponogeton (à condition qu'il soit à l'ombre, même s'il y a un pu de courant), Nymphoides peltata, Potamogeton natans, Nuphar lutea et japonica et Trapa natans, si elle est plantée en cours de végétation.

Plantes de rives, plantes partiellement immergées enracinées  au  fond de l'eau :

Se trouvent dans ce groupe la majorité des plantes de bassin, notamment les joncs, scirpes, massettes, pontedéries, prêles, sagittaires, trèfle d'eau, calla, orontium, papyrus et autres cyperus,  etc... tous les végétaux qui vont être plantés entre 0 et -40 cm de profondeur.

Première étape: faire tremper avec le conteneur de culture dans l'eau pendant environ 2 à 5 minutes, le temps que la motte s'imbibe complètement et ne flotte pas.
 * En bassin artificiel sans vase : rempoter  dans  un grand pot, un panier ou une jardinière conséquente  (trop étroites, elles basculent facilement) avec un terreau pour plantes aquatiques ou de la terre de jardin, lourde et glaiseuse de préférence, enrichir avec de la corne broyée ou torréfiée. Si la plante est submergée, couvrir la surface de la motte avec du gravier pour stabiliser le substrat et éviter que les poissons n'y fouillent.

*En bassin à fond vaseux, en étang, mare et bord de rivière:  planter directement en place, à la profondeur souhaitée et adaptée à la plante. Il est possible d'ajouter une poignée de corne broyée ou torréfiée  dans le fond du trou de plantation.  Dans les situations  un peu délicates (vent, courant, variations importantes du niveau d'eau, etc...) il est très utile de fixer la motte à son support, fond ou rive, à l'aide d'une ou deux fiches en bois (du noisetier par exemple) ou de petits tuteurs en bambou le temps que les racines se fixent dans le sol.

A Noter: pour toutes les plantations en pot, tenir compte dans le choix du contenant des dimensions de la plante et de sa prise au vent. Un Thalia, par exemple, avec ses près de 2m  hors de l'eau , constitue une vraie voile, et il conviendra de lui offrir un pot bas et large, quitte à le lester  avec de grosses pierres. D'une manière générale, les résultats sont toujours meilleurs  avec un vrai fond de terre qu'avec un pot, la plante pouvant mieux s'ancrer et bénéficiant de plus de nutriments.


Lotus (de fin juin à septembre)
Les Lotus, Nelumbo nucifera et lutea, sont des plantes pouvant prendre un développement incroyable, voire envahissant dans certaines conditions de profondeur ou de température d'eau ( source empêchant le gel l'hiver, chauffage...) .  Il est possible d'en avoir dans quasiment toutes les régions d'Europe tempérée, sans précaution particulière, mais sous certaines conditions déterminées ci-après:
La souche du Lotus doit se trouver à une profondeur Hors Gel, soit de -20 à -40 cm, et jusqu'à environ -60 cm au maximum. La plante doit bénéficier d'une exposition aussi chaude et ensoleillée que possible (minimum 6 H de soleil par jour, aux heures chaudes). Et surtout: il lui faut à manger! Le Lotus est une plante particulièrement gourmande, demandant une épaisseur de substrat d'au moins 40 cm, riche ou renouvelée si c'est en pot.
La culture en pot est possible, mais eu égard à la gourmandise de cette plante, cela représente un réel travail que de l'y maintenir plusieurs années. En effet, un bac de 100 litres pèse forcément plus de 100 Kg dès qu'il est rempli de substrat humide et d'une plante, et le sortir de l'eau pour raffraichir la touffe (la diviser pour repartir sur "du neuf") et changer le substrat est une vraie mission, d'autant plus que la racine du Lotus est assez délicate à manipuler (cliquer sur la photo pour tomber sur l'article qui aborde le sujet) .

Commenter cet article

siegfrid 08/12/2014 20:38

bjr j ai bcps aimé votre article,car je recherchais une reponse a ma question!j ai un bassin de 70 m3 avec des plantes missent directement dans de grand containeurs.mais voila depuis maintenant 5 ans mes thalia ne grandissent pas elles restent a plus ou moins 50cm au dessus de la surfance,la zone les concerant l eau est 10 cm au dessus de la souche avec 30 cm de terre spécifique bassin.pq ne grandissent t elles pas?merci d avance

le père Lenoir 24/03/2017 09:58

Probablement trop de courant, un manque de soleil ou un substrat pas assez riche.