Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un nouveau printemps

Publié le par le père Lenoir

Mais quel bonheur que de sortir de l'hiver!

Même si celui-ci n'aura pas été le plus violent de ces dernières années, il me tardait de retrouver la verdure des pousses printanières, et les floraisons qui devaient suivre le chevrefeuille arbustif.

Lonicera-fragrantissima-fleur-close.JPG

Le chévrefeuille arbustif (Lonicera fragrantissima), délicieusement parfumé, fleuri depuis le mois de décembre (la photo date de mi mars). Qui a dit que le Forsythia était la première fleur du printemps? C'est quand même autrement plus raffiné, non?

 

 

A la pépinière, ce sont les pétasites qui se font remarquer en premier, rapidement suivis des Mukdenia et des primevères de l'Himalaya.

 

Mukdenia-rossii-fleur-dessus-5-copie-1.JPG

 

Mukdenia rossii, anciennement appelé Aceriphyllum. Cette vivace de la famille des Bergenia et des Hortensias est très rustique. Les fleurs apparaissent avant que les grandes feuilles palmées et lustrées ne soient elles-mêmes sorties de terre. Elles deviendront rouge vif  à jaune-orangé à l'automne.

 

Les hémérocalles filent bon train et nous voyons les premiers dards d'hostas pointer hors du sol.

 

Hemerocallis-pousses.JPG

Les hémérocalles, avec leurs pousses vert clair, remarquables en tout début de saison. Cette plante est si rustique que même des fortes gelées n'abîment pas ces jeunes pousses pourtant tendres en apparence.

 

Les fougères préparent encore timidement leurs crosses tandis que les astilbes dorment encore profondément, dépassés de loin par les Filipendules et les Aruncus, plus hâtifs à se mesurer à la saison qui commence.

 

Petasites-japonicus-fleur-2.JPG

 Les pétasites du Japon, qui se prennent pour des choux-fleurs extraterrestres.

 

 

Certaines plantes d'eau, comme le Cornifle émergé (Ceratophyllum demersum), sont particulièrement en forme cette année. C'est une très bonne nouvelle pour les plans d'eau, qui commenceront donc très tôt à bénéficier de leur effet "plante oxygénante" et pour la faune qui y trouvera une foule d'invertébrés et un emplacement de choix pour les pontes de grenouilles et les alevins.

 Ceratophyllum-demersum-2.JPG

Le Ceratophyllum fait partie de ces plantes oxygénantes à forte végétation si précieuses pour la vie des bassins, et la nature en général. Il a en outre l'avantage de pouvoir supporter un léger courant.

 

Nous allons commencer la division des nymphéas, bien plus tard que l'an passé et c'est tant mieux: la glace nous a quitté il y a deux jours seulement, elle aurait été mauvaise compagne pour les jeunes sujets.

 

IMG-20130225-00827.jpg

Il a fait -12° au plus bas cet hiver. Dans la région, c'est à peine si l'on peut dire qu'on a eu froid!

 

Les Carex sont très en forme, les températures leur auront paru bien plus clémentes qu'à l'habitude, leur enracinement s'avère d'ores et déjà exceptionnel. La neige aura permis d'amenuiser les effets du vent froid et du dessèchement, ainsi que des changements brutaux de température.

 

IMG-20130225-00826.jpg

 

Pour limiter les dégâts sur notre toute jeune production, nous l'avons empilée dans des caisses hors gel jusqu'ici. Elle rejoindra les plantes préparées durant l'hiver dans les prochains jours, dehors, maintenant que neige et verglas semblent s'être estompés.  

 

IMG-20130225-00812.jpg 

Dans la serre hors gel, les derniers jours de l'hiver deviennent fréquemment très compliqués à gérer. Les plantes jouent à "la chaise musicale" pour prendre la lumière ou l'air à tour de rôle, afin que l'enracinement et la végétation soient optimaux avant d'aller dehors. Travailler artisanalement en suivant les saisons implique nécessairement d'avoir affaire à ce type de manutention. Paradoxalement, c'est un moment plaisant de l'année, où l'on est obligé d'avoir toujours un regard acéré sur chaque variété, telle série de pots ou telle taille de contenants.

IMG-20130225-00822.jpg

Et pendant ce temps, la production n'a de cesse de continuer!

 

 

Dans 3 semaines, nous recommencerons les salons, fêtes des plantes, et il nous faudra des végétaux présentables, en bonne santé, et parfaitement enracinés d'ici là. Ils seront prêts, évidemment... d'autant que beaucoup seront âgés d'un an au moins, et déjà fortement endurcis par nos conditions de culture "à la dure". Des clients, devenus amis, disent que nos plantes sont de véritables "terminators" du jardin: indestructibles! J'eus préféré une métaphore plus poétique, mais bon...  

 

Rheum-culture.JPG

Nos superbes rhubarbes issues de division de sujets de pleine terre, en plein redémarrage.

    Trop encombrantes pour être expédiées pour la vente en ligne, nous ne les vendons pour l'instant que sur les foires aux plantes et directement à la pépinière.

 

Primula-dentata.JPG.

Primula denticulata, la Primevère de l'Himalaya, qui illumine le mois de mars.

 

 

Voir les commentaires

Plantes aquatiques, plantes pour bassin, plantes de terrain frais

Publié le par le père Lenoir

Nous produisons un grand nombre de plantes à la pépinière (environ 450 variétés), parmi lesquelles notre fer de lance est, comme notre nom l'indique, l'ensemble des plantes aquatiques et de terrain frais.
 
Lysimachia-firecracker-fleurs.JPG
Lysimachia 'firecracker', une plante très compréhensive qui peut pousser à peu près partout, depuis le bord de l'eau jusqu'au jardin pas trop sec.
 
Certaines régions sont propices à ce genre de terrains, comme la Bretagne ou les Vosges, pour ne citer que celles-ci.
On oppose le terrain frais au terrain humide dans le sens ou le second profite d'une humidité stagnante (ce qui est, par exemple, rare en montagne où l'eau file sans jamais rester sur place, mais laisse le sol frais en permanence ou presque). Le terrain humide est asphyxiant pour les racines, et risque de les faire pourrir si la plante n'est pas adaptée à ces conditions. C'est à ce moment qu'on commence à parler de plantes aquatiques, en général.
Ainsi, pour compliquer un peu le tout, on peut considérer que nombre de plantes de berges sont en fait des plantes de terrain frais tandis que les plantes d'eau sont des plantes de terrain humide et réciproquement. Vous me suivez?
 
Non, n'est-ce pas?
 
Si la berge est élevée -même de 10 cm-, une plante de terrain frais s'y plaira, alors que si la berge est au niveau de l'eau, il faudra penser à choisir une plante aquatique, qui supportera d'être constamment imbibée. Parfois, et même souvent, une même plante peut supporter les deux types de conditions, surtout si elles ne sont que momentannées.
 
Onoclea sensibilis 2 Onoclea-mare-2.jpg
L'onoclée sensible (Onoclea sensibilis), une très jolie fougère Nord-américaine, apprécie tout autant les terrains frais que l'eau stagnante, pourvu qu'on ne lui impose pas trop de soleil. Si de nombreuses plantes d'ombre apprécient un sol frais, toutes sont loin de supporter une telle humidité. 
 
 
On pourrait aussi parler d'hélophytes, d'hydrophytes, et consort, mais cela deviendrait encore plus compliqué, alors arrêtons-nous là!
 
Reste à rappeler que dans le cas de bassins artificiels, on oublie souvent que la berge est en fait de même nature que le reste du terrain, puisque séparée de l'eau par une bâche ou du ciment. Il en est d'ailleurs question dans le livre "Créer simplement un bassin de jardin", dans la section consacrée aux plantations aquatiques.
 
Vous trouverez ci-dessous un assortiment de plantes aquatiques, de terrain humide, de terrain frais, de plantes oxygénantes que nous produisons. Si cependant vous n'y trouviez pas votre bonheur, ou que vous trouviez la liste rébarbative, sachez que le catalogue en format PDF et la pépinière elle-même (accueil sur rendez-vous uniquement) vous sont aussi accessibles...
 
Il vous reste encore la possibilité de commander en ligne, ce qui est très agréable car plein de photos, de renseignements, et diablement moins fastidieux, d'autant que les très nombreuses catégories en bas de pages vous aideront à trouver aisément votre bonheur!
 
Oui, je sais, ça fait pas mal de plantes déjà...
Mais il ne faut pas que cela vous empêche de consulter notre gamme de Nympheae, de nénuphars et autres plantes submergées à la vente.
   
Et vous ai-je parlé de nos fougères? 
 
Liste assomante de plantes aquatiques, de plantes oxygénantes, de plantes de terrain frais et de plantes pour sol humide:   
.
   
Achillea ptarmica 'the pearl'   Achillée ptarmique, achillée sternutatoire
Achillea sibirica var. camtschatcense 'Love parade' Achillée du Kamtschatka 'Love parade'
Acorus calamus Calame, acore, roseau aromatique
Acorus calamus 'variegatus' Calame, acore, roseau aromatique panaché
Acorus gramineus 'argenteostriatus' acore nain 
Acorus gramineus 'ogon' acore nain 
Ajuga reptans 'atropurpurea' Bugle rampant pourpre
Ajuga reptans 'pruple torch' Bugle rampant 'purple torch'
Alchemilla mollis Alchemille, manteau de Notre-Dame
Alisma lanceolatum Plantain d'eau lancéolé
Alisma plantago-aquatica Plantain d'eau 
Alisma plantago-aquatica var, parviflorum plantain d'eau à petites feuilles
Allium triquetrum   Ail à trois angles, Ail triquètre, Poireau (?!) à trois angles (ang. "three cornered leek"), Larmes de la Vierge (esp.)
Anemopsis californica Queue de lézard (voir aussi Saururus cernuus), racine des ours (ang.), Yerba mansa (esp.)
Aponogeton distachyos Aponogeton,Vanille d'eau
Aquilegia sibirica Ancolie de Sibérie
Aquilegia vulgaris 'leprechaun gold' Ancolie panachée 'leprechaun gold'
Astrantia major X 'rosensinfonie' Grande astrance, astrante
Aruncus aethusifolius Barbe de bouc naine
Aruncus dioicus Barbe de bouc 
Arundo donax Canne de Provence
Arundo donax var. versicolor Canne de Provence panachée
Astilbe X arendsii var. Astilbe (en variétés)
Astilbe simplicifolia 'sprite' Astilbe nain 'sprite'
Astilboides tabularis Astilboïde
Atropa belladonna Belladonne
Begonia grandis subsp. evansiana 'rosea' Bégonia d'Evans rose, bégonia vivace rose
Berula erecta (= Sium erectum) Berle dressée, cresson sauvage  (faux cresson)
Bistorta amplexicaulis 'speciosa' (= Polygonum amplexicaule 'speciosa')  renouée bistorte 'speciosa'
Bistorta affinis 'Donald Lowndes' (= Polygonum affine, Persicaria affinis 'Donald Lowndes') Renouée rampante, Renouée de l'Himalaya, Renouée du Népal  'Donald Lowndes'
Bistorta officinalis (=Polygonum bistorta) Bistorte officinale
Bistorta officinalis (=Polygonum bistorta) 'superba' Bistorte officinale 'superba'
Brunnera macrophylla myosotis du Caucase
Brunnera macrophylla 'Hadspen cream' myosotis du Caucase panaché
Butomus umbellatus Butome, jonc fleuri
Calla palustris Calla, arum d'eau
Caltha palustris Populage des marais
Caltha palustris' multiplex' Populage des marais 'multiplex'
Caltha palustris 'perle d'or' (obtention Perdereau) Populage des marais 'perle d'or'
Caltha polypetala Grand populage
Cardamine pratensis Cardamine des prés
Carex buchananii Laîche de Buchanani
Carex grayi Etoile du matin, laîche de Gray
Carex muskingumensis Laîche en balai pointu, Laîche de la Muskingum (ang.)
Carex pseudocyperus Faux souchet, laîche faux-souchet
Carex riparia Laîche des rives 
Carex riparia 'variegata' Laîche des rives panachée
Chelone obliqua Galane oblique, chélone
Chrysosplenium oppositifolium Dorine
Cyperus involucratus(= C. rotundus) papyrus
Cyperus longus Souchet, souchet long
Cyperus papyrus Papyrus du Nil
Cyperus setaceus (voir Isolepis setacea)  
Cyperus sylvaticus ( voir Scirpus sylvaticus)  
Darmera peltata (= Peltiphyllum peltatum) Darméra
Dierama pulcherrimum (= Sparaxis pulcherrima) Canne à pêche des anges
Digitalis purpurea Digitale, gant de renard (ang.)
Dodecatheon meadia Gyroselle
Equisetum americanum prêle d'Amérique
Equisetum fluviatile prêle des cours d'eau
Equisetum hyemale prêle d'hiver
Equisetum hyemale robustum grande prêle d'hiver
Equisetum japonicum prêle du Japon
Equisetum kamtshatcense (ou camtshatcense) Prêle du Camtshatka
Equisetum scirpoides Prêle faux-scirpe
Equisetum variegatum prêle panachée
Eriophorum angustifolium linaigrette à feuilles étroites
Eriophorum latifolium linaigrette à larges feuilles 
Eupatorium cannabinum eupatoire à feuille de chanvre
Eupatorium purpureum eupatoire pourprée
Euphorbia dulcis 'chameleon' Euphorbe douce, euphorbe pourprée
Euphorbia griffithii 'fireglow' Euphorbe de Griffith
Euphorbia palustris Euphorbe des marais
Farfugium tussilaginea 'maculatum' (= Ligularia tussilaginea, Farfugium japonicum 'maculatum') Plante-léopard, ligulaire faux tussilage maculée
Fatsia japonica (= Aralia japonica) Aralia du Japon, faux-aralia, Angélique du Japon
Filipendula purpurea 'elegans' Filipendule  pourpre
Filipendula rubra 'venusta' Filipendule rouge
Filipendula ulmaria Reine des prés, filipendule, spirée
Filipendula ulmaria 'aurea' Reine des prés dorée, filipendule, spirée dorée
Filipendula ulmaria 'plena' Reine des prés, spirée à fleurs doubles
Filipendula vulgaris 'Kahome' Filipendule, spirée filipendule 'Kahome'
Filipendula vulgaris 'plena' Filipendule, spirée filipendule à fleurs doubles
Fritillaria meleagris Fritillaire œuf de vanneau
Geranium endressii Géranium d'Endress
Geranium palustris Géranium palustre, géranium des marais
Geum chiloense 'Mrs Bradshaw' Benoite du Chili 'Lady Bradshaw'
Geum rivale 'album' Benoite blanche
Geum rivale 'Leonard's variety' Benoite 'Leonard's variety'
Gladiolus palustris Glaïeul des marais
Glyceria maxima 'variegata' Glycérie aquatique panachée
Gratiola officinalis Gratiole officinale
Gunnera magellanica Gunnera de Magellan, gunnera nain
Gunnera tinctoria Rhubarbe géante du Chili, Nalca, Pangue
Hakonechloa macra 'aureola' Herbe du Japon panachée
Hemerocallis 12 variétés Hemerocalle, lys d'un jour
Heucherella alba 'Rosalie' Heucherella 'Rosalie'
Hibiscus moscheutos subsp palustris Hibiscus des marais, ketmie des marais
Hippuris vulgaris pesse d'eau, queue de cheval
Hosta (40 variétés) voir catalogue spécifique
Houttuynia cordata 'chameleon' Houttuynia 'chameleon', plante caméléon
Houttuynia cordata 'plena' Houttuynia à fleurs doubles
Hypericum tetrapterum Milepertuis à quatre ailes
Hypericum tetrapterum 'Flora' Milepertuis à quatre ailes doré 'Flora'
Hydrocotyle novae-zelandiae Ecuelle d'eau de Nouvelle-Zélande
Hydrocotyle vulgaris Ecuelle d'eau 
Imperata cylindrica 'rubra' Herbe sanglante du Japon
Iris brevicaulis (= I. foliosa) Iris brevicaule, Iris zig-zag
Iris chrysographes Iris chrysographe, Iris noir
Iris ensata (= I. kaempferi) Iris du Japon
Iris ensata (= I. kaempferi) 'Azuma kagami' Iris du Japon  'Azuma kagami'
Iris ensata (= I. kaempferi) 'dainagon' Iris du Japon 'dainagon'
Iris ensata (= I. kaempferi) 'geisha gown' Iris du Japon 'Geisha Gown'
Iris ensata (= I. kaempferi)' Lady in waiting' Iris du Japon 'lady in waiting'
Iris ensata (= I. kaempferi) 'Ocean mist' Iris du Japon 'ocean mist'
Iris ensata (= I. kaempferi) 'Royal crown' Iris du Japon 'Royal crown'
Iris ensata (= I. kaempferi) 'Snowy hills' Iris du Japon  'Snowy hills'
Iris ensata (= I. kaempferi) 'Taketori hime' Iris du Japon 'Taketori hime'
Iris ensata 'variegata' (= I. kaempferi 'variegata' ) Iris du Japon panaché
Iris ensata (= I. kaempferi) 'World's delight' Iris du Japon 'World's delight'
Iris laevigata blanc Iris d'eau japonais, kakitsubata
Iris laevigata bleu-violet Iris d'eau japonais, kakitsubata
Iris laevigata 'rose queen' Iris d'eau japonais, kakitsubata
Iris pseudacorus 'white' Iris des marais, faux-acore blanc
Iris pseudacorus Iris des marais, faux-acore
Iris pseudacorus 'flore pleno' Iris des marais, faux-acore à fleurs doubles
Iris pseudacorus 'Roy Davidson' Iris des marais, faux-acore 'Roy Davidson'
Iris pseudacorus 'variegata' Iris des marais, faux-acore panaché
Iris sanguinea Iris sanguin, Iris du Japon, Iris de Sibérie, Iris à bande jaune
Iris sibirica 'cleve dodge' Iris de Sibérie 'cleve dodge'
Iris sibirica 'dreaming spire' Iris de Sibérie 'dreaming spire'
Iris sibirica 'Ewen' Iris de Sibérie 'Ewen'
Iris sibirica 'fourfold white' Iris de Sibérie 'fourfold white'
Iris sibirica 'Ruffled velvet' Iris de Sibérie 'Ruffled velvet'
Iris sibirica 'sparkling rose' Iris de Sibérie 'sparkling rose'
Iris sibirica 'Vi Lhuin' Iris de Sibérie 'Vi Lhuin'
Iris versicolor Iris versicolore, drapeau bleu
Iris versicolor 'kermesina' Iris versicolore 'kermesina'
Isolepis setacea (= Scirpus setaceus, Cyperus setaceus) Scirpe setacé
Juncus balticus 'spiralis' Jonc de la Baltique tortueux
Juncus bulbosus jonc bulbeux
Juncus effusus (= Juncus communis) jonc diffus, jonc commun
Juncus effusus 'spiralis' jonc tortueux
Juncus ensifolius jonc nain
Juncus inflexus (= J. glaucus) Jonc arqué, Jonc courbé, Jonc des jardiniers, Jonc glauque
Kirengeshoma palmata ssp. koreana Fleur de cire, Kirengeshoma de Corée
Ligularia dentata (= L. clivorum, Senecio clivorum) 'Desdemona' Ligulaire 'desdemona'
Ligularia przewalskii (= Senecio przewalskii) Ligulaire de Przewalski
Ligularia przewalskii (= Senecio przewalskii) 'Zepter' Ligulaire de Przewalski 'Zepter'
Lobelia syphilitica Lobelie des syphilitiques
Lobelia splendens 'elmfeuer' Lobélia 'elmfeuer'
Lobelia X gerardii 'vedrariensis' Lobelia pourpre
Lobelia X 'pink flamingo' Lobelia rose 'pink flamingo'
Lobelia X 'Tania' Lobélia mauve 'Tania'
Luzula sylvatica luzule des bois
Luzula sylvatica 'variegata' luzule des bois panachée
Lychnis flos-cuculi Fleur de coucou, coquelourde à fleur de coucou
Lychnis flos-cuculi 'alba' Fleur de coucou, coquelourde à fleur de coucou blanche
Lysichiton americanus Arum bananier jaune
Lysichiton camtschatcense Arum bananier blanc
Lysimachia ciliata 'firecracker' Lysimache ciliée 'firecracker'
Lysimachia clethroides Lysimaque queue de lézard, lysimaque de Chine
Lysimachia nummularia Herbe aux écus
Lysimachia nummularia 'aurea' Herbe aux écus dorée
Lysimachia punctata Lysimaque ponctuée
Lysimachia punctata 'Alexander's variety' Lysimaque ponctuée panachée 'Alexander's variety'
Lysimachia thyrsiflora Lysimaque à fleurs en épi, L. à fleurs en thyrse
Lysimachia vulgaris Lysimaque commun
Lythrum salicaria Salicaire
Lythrum salicaria 'augenweide' Salicaire
Lythrum salicaria 'Robert' Salicaire
Marsilea quadrifolia Marsilée à quatre feuilles, fougère d'eau à quatre feuilles
Mentha aquatica Menthe rouge, menthe aquatique
Mentha cervina (voir Preslia cervina)  
Mentha pulegium  Menthe pouliot, pennyroyal
Menyanthes trifoliata Trèfle d'eau, ményanthe
Mimulus luteus (Mimulus guttatus) Mimule jaune
Mimulus luteus (Mimulus guttatus) 'Dorval' Mimule jaune 'Dorval'
Mimulus ringens Mimule bleu
Miscanthus sacchariflorus (=Imperata sacchariflora) Eulalie de l'Amour, Eulalie géante
Miscanthus sinensis Roseau de Chine, eulalie
Molinia caerulea subsp. arundinacea  Molinie faux-roseau, Molinie élevée
Molinia caerulea subsp. caerulea 'variegata' Molinie panachée
Monarda X 'Cambridge scarlet' monarde
Mukdenia rossii (= Aceriphyllum rossii) Mukdenia
Myosotis palustris myosotis des marais
Myriophyllum aquaticum  Myriophylle aquatique, Millefeuille aquatique, Myriophylle du Brésil
Nelumbo -voir liste "Nympheae"  
Nuphar -voir liste "Nymphaea"  
Nymphaea - voir liste "Nymphaea"  
Nymphoides peltata (= Villarsia nymphoides) faux-nénuphar, Nénuphar nain
Oenanthe japonica 'flamingo' (= O. javanica 'flamingo') Oenanthe japonaise 'flamingo'
Omphalodes cappadocica 'starry eyes' Omphalode, nombril de Venus bicolore
Omphalodes verna Petite bourrache, Omphalode, nombril de Venus 
Onoclea sensibilis Onoclée sensible, fougère sensible, "lit des chevreuils" 
Ophiopogon japonicus 'Silver mist' (= O. j. 'Kijimakukidoma') Herbe aux turquoises, muguet du Japon 'silver mist'
Ophiopogon planiscarpus 'nigrescens' Herbe aux turquoises noire, muguet du Japon noir
Orontium aquaticum oronce, cryptocoryne américaine, plante à bougies
Peltoboykinia watanabei Peltoboykinia de Watanabe
Persicaria amphibium (= Polygonum amphibium) renouée aquatique, renouée amphibie
Persicaria campanulata Renouée du Tibet, Persicaire du Tibet
Persicaria capitata (=Polygonum capitatum) Renouée à têtes roses, persicaire à têtes roses
Persicaria filiformis 'painter's palette' Persicaire à fleurs filiformes panachée  'painter's palette'
Petasites fragrans pétasite odorant
Petasites hybridus (=P. officinalis, P. giganteus) Pétasite officinal, pétasite hybride, grand pétasite
Petasites japonicus var. giganteus pétasite du Japon panaché
Petasites japonicus var. giganteus 'variegatus' pétasite du Japon
Phalaris arundinacea Baldingère, faux-roseau, Alpiste en roseau, ruban de bergère
Phalaris arundinacea var picta Baldingère, faux-roseau, Alpiste en roseau, ruban de bergère panaché
Phalaris arundinacea 'tricolor' Baldingère, faux-roseau, Alpiste en roseau, ruban de bergère tricolore
Phragmites australis (=P. communis) Roseau commun
Phragmites australis 'variegatus'(=P. communis 'variegatus') Roseau commun panaché
Phragmites karka Roseau asiatique
Physostegia virginiana 'bouquet rose' Physostégie, cataleptique, fausse tête-de-dragon
Podophyllum peltatum Podophylle, pomme de mai
Pontederia cordata  Pontédérie à feuilles en cœur
Pontederia cordata 'alba' Pontédérie à feuilles en cœur blanche
Pontederia lanceolata Pontédérie à feuilles lancéolées
Pontederia 'azurea' Pontédérie azurée
Pontederia 'Pink pons' Pontedérie 'Pink pons'
Potamogeton natans Potamot nageant
Potamogeton crispus Potamot crispé
Potentilla palustris Potentille aquatique
Preslia cervina (=Mentha cervina) 'alba' Menthe cervine, menthe aquatique
Preslia cervina (=Mentha cervina) Menthe cervine, menthe aquatique à fleurs blanches
Primula denticulata primevère de l'Himalaya
Pulmonaria saccharata 'Mrs Moon' pulmonaire saupoudrée, pulmonaire de Bethlehem 'Mrs Moon'
Ranunculus aquatilis (= R. aq. var peltatus, R. peltatus, Batrachium aquatile) Renoncule aquatique, renoncule peltée, grenouillette, renoncule capillaire
Ranunculus flammula Petite flamme, Petite douve
Ranunculus lingua Grande douve
Rodgersia pinnata Rodgersia
Rodgersia podophylla Rodgersia
Rodgersia sambucifolia Rodgersia à feuille de sureau
Rosa nitida Rosier luisant
Rumex sanguineus Patience des bois, oseille commune
Sagittaria japonica 'flore pleno' Sagittaire du Japon à fleurs doubles
Sagittaria latifolia sagittaire à larges feuilles, flèche d'eau
Saururus cernuus Queue de lézard, saurure penchée, lézardelle penchée
Saxifraga stolonifera Saxifrage-araignée, saxifrage de Chine, saxifrage à stolons
Schizostylis coccinea Lys des cafres, glaïeul d'eau
Schoenoplectus lacustris (= S. tabernaemontani, Scirpus lacustris) Scirpe lacustre, jonc des chaisiers
Schoenoplectus lacustris 'albescens' (= S. tabernaemontani, Scirpus lacustris 'albescens') Scirpe lacustre, jonc des chaisiers blanc
Schoenoplectus lacustris 'zebrinus' (= S. tabernaemontani, Scirpus lacustris 'zebrinus' ) Scirpe lacustre, jonc des chaisiers zebré
Scirpus sylvaticus (= S. latifolifolius, Cyperus sylvaticus) Scirpe des bois
Sisyrinchium californicum (= Sisyrinchium boreale) Bermudienne de Californie, Herbe à œil d'or
Solanum dulcamara Douce-amère, morelle douce-amère
Stipa gigantea (= Achnaterum giganteum) Avoine géante, Stipa géante
Sparganium erectum rubannier dressé
Stachys aquatica Epiaire des marais
symphytum grandiflorum ( S. ibericum) Consoude à grandes fleurs, consoude d'Espagne, Consoude rampante
Symphytum officinale Grande consoude, consoude officinale
Thalia dealbata  Thalie blanchie, canna d'eau
Tiarella wherryi (= T. cordata var collina) Tiarelle de Wherry, fleur d'écume (ang.)
Tolmiea menziesii 'maculata' (=T. m. 'Taff's gold') Tolmie de Menzies, "La poule et ses poussins"
Tradescantia andersoniana var. Ephémère de Virginie (en variétés)
Trapa natans châtaigne d'eau, mâcre
Trollius chinensis var. Trolle de Chine (en variétés)
Trollius pumilus Trolle naine, trolle de l'Himalaya
Tricyrtis hirta Lys-crapaud
Typha latifolia  massette à large feuilles
Typha latifolia 'variegata'  massette à large feuilles panachée
Typha minima massette naine
Typha stenophylla massette à feuiles étroites
Uvularia perfoliata Uvularia, uvulaire
Veronica beccabunga Véronique des ruisseaux, cresson de cheval
Villarsia (voir Nymphoides)  
Viola labradorica violette du Labrador
Zantedeschia aethiopica Arum d'Ethiopie, Arum des fleuristes, calla
Zizania latifolia Riz sauvage de Mandchourie

Voir les commentaires

FETES DES PLANTES 2013

Publié le par le père Lenoir

En 2013, nous installerons momentanément nos plantes sur les manifestations suivantes, pour vous y retrouver:

(la liste peut être mise à jour en cours de saison, restez vigilants!)

 

 photo--132-.JPG photo--116-.JPG

 

6 et 7 avril 2013 :    Fête des Plantes au Manoir de la Garde, à Jarnioux, près de Villefranche sur Saône (69)

 

 

20 et 21 avril 2013: 5èmes "jolies flores" à Provins (77), au couvent des cordelières.

IMG02982-20120421-1530.jpg

 

 

27 et 28 avril 2013 : 33ème fête des plantes de printemps à Schoppenwhir (68), près de Colmar

Jardins-d-exception-0394.JPG Fetes-des-Plantes-8799.jpg

 

9 mai 2013 :   22ème Journée des plantes de Bergères , entre Troyes et Bar sur Aube (10)
 
 

 

17,18 et 19 mai 2013: Journées des Plantes de Courson, au domaine de Courson-Monteloup (91)

 

photo--123-.JPG photo--119-.JPG

 

 

 1er et 2 juin 2013 Fête des Plantes aux Jardins du Grand Courtoiseau, à Triguères (45)

Jardins-d-exception-0427.JPG Grand Courtoiseau

 

7,8 et 9 juin 2013 Journées de La Rose à l'Abbaye de Chaalis, à Ermenonville (60)

 

15 septembre 2013 4ème Dimanche des Plantes à Seine-Port, entre Fontainebleau et Melun (77)

 

 28 et 29 septembre  2013 le Jardin des Dentelles en fête à Amilly (45)

 

Jardin des dentelles

 

      12 et 13 octobre 2013:   journées de l'Arbre à l'Arboretum National des Barres- Arbofolia à Nogent-sur Vernisson (45)

 

p1020151.jpg

Voir les commentaires

Parution

Publié le par le père Lenoir

Le 07 mars 2013, l'ouvrage "Créer simplement un bassin de jardin", édité chez Ulmer, paraîtra dans toutes les bonnes librairies, mais aussi dans les autres.

 

Livre 01 2013 2

 

Vous pouvez d'ores et déjà le commander ici:

     http://www.lapepiniereaquatique.net/achat-creer-simplement-un-bassin-de-jardin-388501.html

 

 

N'oubliez pas que vous pouvez aussi le commander n'importe où, ce qui permet aux petites librairies de quartier de continuer d'exister.

 

  livre-3-2.jpg

 

 

Voir les commentaires

Pharaoquatique déménagement II

Publié le par le père Lenoir

 

Au seuil de 2013, les travaux évoluent...et nous aussi, en profondeur!

IMG05230-20121223-1325

Le sol n'a pas amélioré ses propriétés physiques avec l'arrivée de l'hiver, la situation est à certains endroits du terrain si abominable que c'en est presque risible!

Creation-du-site-de-Volgre 0222 (3)

 

Pourtant, la nature fait assez bien les choses lorsqu'on la respecte, et semble nous donner parfois un coup de pouce pour que l'endroit embellisse rapidement.

 

 Creation-du-site-de-Volgre 0884

 

Ainsi, malgré le froid, les buttes dénudées commencent-elles à verdir d'herbes sauvages aux racines malmenées, mais vivantes. Les graines ensevelies par les travaux germeront sans nul doute au printemps dans les espaces libres. Et les massifs que nous créons, bien entendu...

 

Creation-du-site-de-Volgre 0790 (2)

 

Nous avons essuyé quelques revers pour la création des bassins de production, qui ne sont pas achevés. En fait la pluie est arrivée si vite, et en telles quantités, que les trous  à peine creusés se sont remplis à la vitesse d'un cheval au galop, avant que l'on ait eu le temps de mettre la bâche dans tous, ou de les remplir (l'eau ne coule pas encore au bout de tuyaux, ici).

 

Creation-du-site-de-Volgre 0432

 

Du coup certains bords se sont affaissés, des bulles d'air se sont formées sous les bâches, poussées par en-dessous par l'eau venue des 10 ha environnants au rythme d'épisodes de pluies torrentielles. J'ai l'impression de voir un travail d'amateur peu éclairé, ce qui me fait passablement enrager. Mais on ne peut pas être au four et au moulin, et l'achèvement des chantiers en cours chez nos clients reste la priorité.

 

Creation-du-site-de-Volgre 0011 (2)

 

Le coup de pouce le plus spectaculaire dans l'embellissement du site et la création de conditions favorables à notre culture est dû à l'aide de professionnels amis: les frères Roulleau, pépinièristes près d'Orléans, et Patrick Gellet, du Jardin des Dentelles, à Amilly (45). Les premiers nous ont permis de bénéficier d'arbres de grande taille pour un coût global extrêmement attractif tandis que, sans le second, ces arbres auraient gelé sur le côté du chemin de la pépinière avant d'avoir pu être plantés, la neige et le froid ayant rendu les travaux impossibles durant les jours ouvrables où l'équipe de l'entreprise était présente.  

 

IMG04902-20121205-1447IMG04968-20121208-1106

 

Les conditions de plantation furent absolument déplorables à tout point de vue, si ce n'était l'ambiance bon enfant. Vent épouvantable, températures glaciales, boue, boue et boue. Mais le timing était serré, des températures largement sous 0°C étant prévues rapidement, et les arbres ne pouvant être protégés auparavant.

 

 IMG04993-20121209-1458IMG04981-20121209-0926

 

C'est ainsi qu'à deux, en une journée, nous plantâmes près d'une trentaine d'arbres dépassant les 4m de haut -parfois de diamètre- et qu'une fois aguerri aux conditions excécrables j'en plantai presque autant, seul, le lendemain, puis encore autant le surlendemain, avec l'aide de mon précieux Cyril, revenu travailler sous la brise humide.

 

 Creation-du-site-de-Volgre 0773 (2)

 

 

Il est amusant de constater comme on ose faire pour soi ce qu'on n'oserait pas pour un client, en matière de risques de reprise. Cette plantation n'était qu'à peine montrable: le sol ruiné par notre passage avec la mini-pelle, des mottes d'argile grasse, compacte, herbeuses, appuyées sur les racines qu'on ne pouvait enterrer sous peine de noyade (actuellement, toute excavation de plus de 5cm de profondeur se remplit d'eau dans la minute, quelle qu'en soit la profondeur!), sans tuteur ni hauban (ils ont été posés quelques jours après), les arbres montraient une verticalité très relative et un manque d'équilibre dans leur habillage qui auraient fait rougir un jardinier manchot.

 

Creation-du-site-de-Volgre 0019

 

Qu'importe l'aspect et la règle, il nous fallait agir suivant l'ordre des priorités, et abriter au plus tôt les racines des précieux végétaux, coûte que coûte. Les semaines qui suivirent furent en partie exploitées à compenser cette plantation "à l'arrache". Il nous faudra attendre quelques mois pour savoir si l'énorme dose d'amour et d'huile de coude délivrée ensuite aura suffit à sauver tout le monde.

 

Creation-du-site-de-Volgre 0890

 

Creation-du-site-de-Volgre 03742

 

L'une des surprises du site fut le pH du sol, qui s'est révélé d'une neutralité quasi parfaite (7.2) alors que tout le faisait supposer acide. D'une grande pauvreté en matière organique, il n'est cependant pas pollué, probablement du fait de la longue période de jachère qui avait précédé notre venue. C'est un avantage pour de nombreuses essences végétales que nous devons implanter sur place, que ce soit pour l'ornement ou la constitution de pieds-mères.  Cette neutralité permettra une plus large gamme que celle initialement envisagée, et des amendements réguliers en compost, terreau, fumier, corne, BRF, amélioreront encore ses propriétés physico-chimiques.

 

Creation-du-site-de-Volgre 0801 (2)

 

L'eau, si elle est une adversaire remarquable quand il s'agit de planter, creuser et même se déplacer dans le terrain, n'est pas pour autant notre ennemie. Ainsi, les petits plans d'eau creusés juste avant l'automne se sont-ils allègrement remplis, donnant un avant-goût de l'aspect final du Flerial  -tel que ce jardin est désormais baptisé.

 

 

Creation-du-site-de-Volgre 0416Creation-du-site-de-Volgre 0417

 

Creation-du-site-de-Volgre 0841 (3)Creation-du-site-de-Volgre 03601

 

Creation-du-site-de-Volgre 0778 (2)Creation-du-site-de-Volgre 0531

 

Elle révèle, transforme, valorise ce qui s'y reflète, s'en approche ou s'y plonge. Un pur bonheur!

 

Creation-du-site-de-Volgre 0494Creation-du-site-de-Volgre 0496

 

Bon... elle noie aussi parfois plus que prévu, et fait ressembler chaque phase de nos travaux à une séance de thalasso, mais qui saurait s'en plaindre?

 

Creation-du-site-de-Volgre 0509

 

La structuration de l'espace continue, les premières haies sont constituées, ne serait-ce que pour limiter l'impact d'éole sur cette terre battue par les vents, qui ont tendance à décider de l'orientation des arbres plus encore que moi.

 

Creation-du-site-de-Volgre 04301

 

Les haies cassent le vent sans l'arreter ce qui les rend, paradoxalement, plus efficaces qu'un mur. Si le mur stoppe le vent sur une faible surface, une haie le freine de moitié, voire plus, sur une grande longueur, de l'ordre de 10 fois sa hauteur en aval, et deux fois en amont. De plus, elles absorberont une partie de l'humidité excessive et permettront l'installation de végétaux un peu plus délicats des radicelles.

 

Creation-du-site-de-Volgre-0466.JPG

 

Prochaine étape: mise en service du forage, couverture du sol de la pépinière, et bataille pour l'implantation des bassins de production.

 

 

 

Creation-du-site-de-Volgre 04172

A suivre...

 

 

 

Creation-du-site-de-Volgre-0530.JPG.

 

 

Voir les commentaires

Pharaoquatique déménagement

Publié le par le père Lenoir

Depuis quelques mois, nous nous préparions à un futur déménagement sur un nouveau site, à quelques kilomètres de notre lieu de production actuel de St Romain-le-Preux. Nous attendions pour cela diverses autorisations administratives, enfin obtenues. Il est donc maintenant temps d'attaquer la construction des nouvelles infrastructures, et du jardin qui y sera accolé afin d'y démontrer notre savoir-faire et les plantes en situation.

 

Panorama-4.JPG

 Le site, avant les travaux

 

Plus grand, plus adapté à nos besoins, le site de Volgré (toujours dans l'Yonne) doit nous permettre de promouvoir notre travail tout en rendant la production plus aisée, sans renier son caractère purement artisanal et respectueux de l'environnement.

 

Projet-12-2011-2.jpg

 

A l'échelle d'une entreprise et d'une pépinière comme les nôtres, ceci représente un investissement gigantesque, tant humain que financier, mais la perspective de travailler à notre aise en pouvant montrer in situ des exemples de réalisations s'avère une motivation remarquable, à l'épreuve des hésitations. Certes, en pleine période de crise on pourrait s'interroger...mais nous ne le ferons pas!

 

 Piquets.jpg

 Les premiers piquets, plantés par Cyril, Laurent et parfois moi dans un sol partiellement gelé

 

L'adresse est encore un secret, tant que la production n'y est pas opérationnelle (courant 2013 si tout va bien), mais la parcelle qui se prépare à l'accueillir porte le doux nom de "Le Poirier de Messire Antoine". Tout un programme!

 

Il faut savoir une chose: sur ce secteur, les poiriers sont les seuls arbres fruitiers capables de survivre aux conditions climatiques rigoureuses et aux sols hydromorphes et acides, où en juillet dernier l'eau se trouvait à seulement 20 cm de profondeur, bloquée par une épaisse couche d'argile sur tout le plateau. La terre arable (environ 40 cm d'épaisseur dans les bons endroits) est argilo-limoneuse, sous forme de limons battants formant une croûte incassable en période sèche, et se dysloquant aux périodes humides, formant cependant de grandes flaques d'eau rendant les cultures habituelles relativement compliquées. Ajoutons que le terrain, très exposé aux vents, offre au départ tous ses flancs au souffle d'Eole, qu'il lui parvienne de n'importe lequel des points cardinaux, si ce n'est un petit angle Sud-Sud Ouest protégé par un petit bois. 

L'eau issue du forage à 40m de profondeur est, quant à elle, calcaire. Elle ne sera donc employée que lorsque les bassins d'eau de pluie ne pourront plus être utilisés.

 

 

Creation-du-site-de-Volgre-0193.JPG

Voici à quoi ressemble un trou de plantation en hiver, au bout de 24h.

 

Etat-Terrain-dec-2011.jpg

 Ainsi que la "pelouse"...

 

 

De fait, les terrassements ne peuvent y avoir lieu qu'à des moments très précis, d'une durée aussi courte qu'imprévisible.

C'est au cours de quelques-uns de ces imprévisibles moments que nous avons décidé d'entamer les travaux titanesque -à notre échelle- pour faire de ce toit du monde hostile une jolie pépinière très singulière et un parc qui ne sera pas moins remarquable.

En voici donc les premiers témoignages photographiques pleins d'espoir, de bonheur et d'impatience...

 

Creation-du-site-de-Volgre-0831.JPG

 

Creation-du-site-de-Volgre-0299--2-.JPG

 

Creation-du-site-de-Volgre-0194--2-.JPG

Au grand dam des terrassiers, j'ai exigé que certaines parties du terrain ne soient absolument pas touchées, dans le but d'y conserver toute la vie déjà en place depuis longtemps, à l'échelle micro et macroscopique. Ce terrain agricole présente l'avantage d'être resté plusieurs années en jachère avant que je ne l'acquière, et il me paraissait absurde de détruire l'équilibre relatif qui s'y était établi lorsque ce n'était pas strictement indispensable.

 

Creation-du-site-de-Volgre-0247--2-.JPG

 

Creation-du-site-de-Volgre-0123.JPG

 A ce stade, il me tarde vraiment de pouvoir commencer à planter tant l'aspect désertique me désole. Le travail remarquable des engins reste toutefois impressionnant

 

Creation-du-site-de-Volgre-0108--2-.JPG

 

 Creation-du-site-de-Volgre-0078--2-.JPG

    Des plantations, enfin! Et les derniers piquets...

 

1.JPG

 ...Alors que le nouvel hiver approche à grands pas, rendant presque impossible le déplacement des plantes de la pépinière de St Romain.

 

Vue-terrain-Volgre-matin-11-2011.jpg

 

Qu'importe, c'est l'occasion de s'attarder à contempler le paysage sublime dont profiteront bientôt les clients.

 

 

28.JPG

.

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Les carpes Amour, fausse bonne solution

Publié le par le père Lenoir

 

Il arrive que, dans le but de "nettoyer" un plan d'eau (étang, mare, bassin...) des algues indésirables qui y évoluent, certains jugent que l'introduction de carpes herbivores - les carpes Amour ou Amour Blancs - constitue la façon la plus écologique, et surtout économique  d'y parvenir.

 

Grossière erreur!

 

Comme la lutte biologique en général, ceci revêt quelques facettes périlleuses, qu'il convient de prendre en compte.

Si cette carpe originaire du fleuve Amour est effectivement herbivore, elle ne se jettera sur certains herbiers et les algues filamenteuses qu'en dernier recours, préférant de prime abord la végétation fragile qui lui est plus facile à prélever.

 

Potamogeton crispus

Le Potamot, si peu apprécié des pêcheurs.Lorsque celui-ci vient à disparaitre totalement (le potamot, pas le pêcheur), il cède fréquemment sa place aux algues filamenteuses, autrement plus ennuyeuses pour le milieu, et le fameux pêcheur qui ne pourra finalement pas plus facilement taquiner la carpe ou le goujon.

 

 

De plus, seuls  les sujets les plus imposants vont avoir un impact notable sur les herbiers indésirables, à hauteur de 50 kg de plantes consommées  par kilo de carpe amour constitué. En d'autre terme, il faut 50 kg d'algues à brouter pour que la carpe grossisse d'1 kg.

 

Là n'est pas le moindre des problèmes. Les herbiers broutés sont atteints sur le long terme et, comme cela vient d'être expliqué, la carpe n'est pas sélective des espèces envahissantes, et s'attaquera à toute la végétation, et à ce qu'elle contient comme oeufs, invertébrés, etc., ruinant à long terme l'équilibre de l'étang ou du bassin qui l'accueille.

Mieux vaut dans ce cas procéder à un faucardage annuel, ou à une gestion des herbiers pendant des périodes d'assec, qui permettront le maintien d'une nécessaire végétation tout en limitant les plantes à problèmes durant la période où le plan d'eau est sollicité pour les loisirs ou l'agrément esthétique.

 

L'INRA (Institut National de Recherche Agronomique) a publié un petit texte très intéressant sur le sujet, à consulter ici: http://www.inra.fr/dpenv/pdf/quesac51.pdf

 

  Enfin, il ne serait pas totalement honnête de ne pas mentionner les rares cas où les carpes herbivores peuvent s'avérer un auxilliaire indispensable. Ainsi, un éleveur de vairons m'a objecté que, sans ces carpes, il n'aurait eu aucun moyen de réguler la végétation dans ses bassins de production, et de ce fait n'aurait pas pu poursuivre son élevage sensible et spécifique dans les Monts d'Arrée.  Il est vraisemblable que cette situation puisse être commune à quelques personnes, sans être pour autant la règle générale.

 

 

 

Voir les commentaires

Rénovation d'une mare et de son lagunage

Publié le par le père Lenoir

Le bassin, trois ans après nos travaux

Le bassin, trois ans après nos travaux

 
 
 
Sur cette propriété, nous avons dû intervenir dans le cadre de la rénovation d'un grand bassin d'aspect naturel -on le qualifiera ici de mare même s'il est étanchéifié par une bâche à bassins- et du système de lagunage qui était supposé le filtrer.
 
 Lagunage mal fait à rénover
 
Véritable cas d'école, il peut servir d'exemple quant aux choses à ne pas faire en matière de lagunage, et aux pratiques peu scrupuleuses de certains professionnels, qui nuisent à notre image.
 
Bien que le concept fut bon, théoriquement bien proportionné sur le papier, et l'équipement technique (pompes, filtre UV, etc...) de qualité, la réalisation n'avait, et de loin, pas été à la hauteur.
Ainsi, l'étanchéité du lagunage n'était plus assurée depuis fort longtemps, sa bâche n'ayant non seulement pas été ancrée correctement dans le sol, ayant été coupée trop court, ou plutôt choisie trop courte, celle-ci ayant été "raboutée" par ses installateurs qui avaient collé différents morceaux de différentes qualités (EPDM, bâche PVC...) pour limiter les débordements. Pour maintenir le niveau au-dessus du sol, quelques parpaings soutenaient ladite bâche de ci, de là et empêchaient plus ou moins qu'elle ne s'effondre sous le poids de la pouzzolane chargée de plantes filtrantes.La diversité des plantes s'en trouva affectée, et ce qui avait été une jolie lagune variée ne se cantonnait plus qu'aux deux espèces les plus résistantes à la sécheresse, à savoir le roseau commun dans la partie la plus humide (parce que plus creuse !!!), et la salicaire pour le reste.
 Lagunage raté à rénover Lagune à rénover
 
 
C'est notamment pour ces raisons que ce filtre planté n'était plus opérationnel, la mare perdant plusieurs dizaines de centimètres d'eau par jour si on cherchait à l'employer.
 
Lagune à rénover
 
Malheureusement pour notre client, les malfaçons étaient telles que la seule solution consistait à démonter ce lagunage, et à le reconstruire intégralement, en concervant cependant toute la partie technique qui, elle, fonctionnait encore au sein d'un local technique conséquent et bien conçu.
 
Berge à rénover
Amenagements-0743.JPG
 Les bambous ayant franchi leur barrière anti-rhizomes ont perforé la bâche à plusieurs endroits   
Mare à rénover
Les berges appauvries
 
La pouzzolane ôtée ne pouvant être réemployée pour le nouveau bassin filtrant, nous décidâmes de l'utiliser dans la mare, car celle-ci présentait aussi un certain nombre de soucis intrinsèques, notamment une attaque de rhizomes de bambous et un déssèchement de la végétation rivulaire du fait d'un défaut de conception et de fuites éparses (les bambous en assumant une part non négligeable). Des enrochements ponctuels et des plantations rendraient son naturel à cette mare initialement bien pensée d'un point de vue esthétique.
 
 
Bien nous prit de raisonner ainsi...
Au démontage du lagunage existant, nous pûmes constater que, contrairement à ce que les plans du prestataire intial stipulaient, celui-ci était d'une profondeur bien trop faible, et les drains amenant l'eau du bassin par en-dessous étaient pour beaucoup obstrués par les racines de roseaux. Pire! Certains drains avaient été écrasés lors du remplissage, et des réparations grotesques avaient été effectuées dans l'espoir de n'être jamais découvertes. On a, par exemple, pu voir une bouteille d'eau en plastique servir de tampon pour un tronçon de  tuyau de drain trop court!
Tel qu'il avait été conçu, ce lagunage n'avait aucune chance de durer, et il était réellement miraculeux qu'il ait fonctionné 5 ans...
 
Démolition lagunage mal fait
 Mise au jour des drains existants
 
 
 
Drain rompu dans un lagunage
 Drain apparemment écrasé au remplissage lors de l'installation initiale
 
 
 
Drain colmaté
Drain colmaté par des racines de roseau (Phragmites australis) 
 
 
Pour pallier à cet imprévu très désagréable (le bassin de filtration devait être recreusé de deux fois sa hauteur pour que les drains soient préservés des racines!) nous choisîmes de conserver le même volume, mais sur une profondeur adaptée. Les doigts de fée d'un excellent terrassier permirent de gérer les importantes quantités de terre à déplacer sans que cela n'ait trop d'impact sur les aménagements existants -la tuyauterie d'arrivée d'eau en faisant partie.
 
 
Creusement nouveau lagunage
 
Ceci impliquait quelques modifications par rapport à nos plans, et nous pêchâmes par excès de modestie en n'osant pas monter nos bordures trop haut, de peur que la rivière qui sert à faire retourner l'eau dans le bassin nous réservât elle aussi quelque surprise quant à son étanchéité*. Ceci s'avéra un mauvais choix stratégique qui se régla finalement au printemps par un réajustement de la hauteur des bords du lagunage et un petit curage de la rivière qui put à terme faire preuve d'un débit suffisant.
Le surplus de bâche que nous avions laissé comme une marge de sécurité dans cette éventualité nous fut donc précieux.
 
 
Mise en place araignée rev
 
 
Pouzzo lagunage comp
 Mise en place de "l'araignée" de tuyaux de drainage et de la pouzzolane.La granulométrie de la couche la plus élevée sera plus fine.
 
Réfection entrée rivière
 Raccord entre la rivière et le lagunage
 
 Reprise de la bâche
 Reprise de la bâche pour réhausser le niveau, au printemps
(*Nous ne voulions pas refaire cette petite rivière à la fois par souci d'économie pour le client, mais aussi parce qu'elle était agréable, dessinée avec goût, qu'elle avait le mérite d'exister et qu'elle était apparemment exempte de fuite sur au moins 15 cm de profondeur)
   
 
En parallèle de notre intervention sur la "lagune maudite", nous reconstituâmes des berges correctes pour le bassin. Ceci impliqua, entre autres, que l'on construise (nous ne nous en sommes pas chargés) un muret plus stable que ne l'était la barrière anti-rhizomes supposée retenir les bambous, que l'on remodèle certains contours et que l'on crée des reliefs internes.
 
 
Rénovation berge bambous
 Déplacement des bambous surnuméraires et élimination des rhizomes dangereux
 
 
Rénovation berge parpaings
 
 
Rénovation berges et pouzz 
Travaux de modification des berges
 
 
   
Par ailleurs, un nouveau plan de plantation fut décidé, qui tenait compte des diverses modifications et de l'adaptation des essences aux goûts du propriétaire et conditions de culture.
 
plan mare couleur comp
 
 
Ah, si, j'oubliais...
 
Pour diverses raisons, toutes très valables, nous ne pûmes travailler en assec et donc vider la mare. Dans ces conditions, la moindre intervention sur la bâche devient compliquée, et un travail en-dessous constitue un effort collossal, même pour aménager une petite excavation d'un mètre carré à la manière d'un mineur de fond du XVème siècle. Un litre d'eau, c'est 1 kg de masse verticale; imaginez la poussée d'une mare sur chaque centimètre carré de bâche tendue sur toute sa surface, lorsque l'on creuse dessous...
 
Modifications berges
 
 
Pour nous reposer, nous plaçâmes alors, encore, quelques roches à la main.
 
Roches et pouzzolane
 
Quand nous êumes achevé de mettre en place nos différentes structures, l'hiver particulièrement mordant cet année-là vint emprisonner tout l'aménagement dans 50 cm de glace pendant quatre semaines polaires. Et mettre nos nerfs à l'épreuve, certaines plantations ayant été effectuées en toute fin d'automne, au mois de décembre.
 
Mare nue et gelée
 
 
Ponton gelé
 
Le fait de produire les plantes "à la dure" nous a assuré des pertes très limitées sur l'ensemble, qui ne se sont que très peu ressenties au printemps, d'autant que nous avons remplacé la plupart des végétaux qui n'avaient pas survécu dès les premiers beaux jours.
 
Nous plantâmes dès mars les plantes pour le lagunage, afin qu'elles s'implantent au plus vite et que le dispositif filtre à nouveau ce plan d'eau qui en avait besoin.
 
Plantation lagune
 
   
 
Au bout du compte, le résultat fut à la mesure de nos attentes et, comble de bonheur, de notre client! L'été qui a suivi les travaux, l'eau commençait à (re)devenir limpide, permettant d'apprécier à nouveau les carpes koï multicolores évoluant en bancs dans la mare.
 
 
Mare rénovée
La mare lors de l'été qui a suivi les travaux
 
 Lagunage refait 08 2012
 
Le lagunage 6 mois après sa plantation 
 
 Eau éclaircie par le lagunage
L'eau s'éclaircissant progressivement en sortie de lagunage 
 
 Koïs    Kois
 
 Koï
  Le ballet des carpes koïs, que l'on ne voyait presque plus 
 
 
Petite série de "avant-après"
 
 
 
Berge à rénoverAv
ant
    Berges refaitesAp
rès 
Rénovation de bassin, E. Lenoir

 

 

 

 

 

 

  La berge massacrée par les bambous

 

Jeunes berges gelées Avant

Berge refaiteAprès

 

 

 

 Pousses en jardinières Avant

Pousses en jardinières 6 mois Après   Jardinières aquatiques

   Nos jardinières en géotextile, et leur évolution en 6 mois

 

 Sortie de lagunage agonisante Avant

 Lagunage 08 12 trop plein Après

  L'entrée de la rivière et la sortie du lagunage 

 

 Pousses en berge rénovée Avant

 Pousses en berge 1 anAprès

  La presqu'île de la tortue

 

Amenagements-0003.JPG Avant

 Amenagements-0959.JPG Après (de plus près) 

L'arrivée de l'eau en provenance du lagunage

Voici ce à quoi ressemble le lagunage aujourd'hui, quatre ans plus tard: 

 

 

 

 

 

 

LAgunage pour filtration de bassin

 

 

 

 

Etangs-0364.JPG

 Et l'ensemble a conservé assez de son naturel pour qu'un couple de colverts décident d'y élire domicile au printemps, et que madame y ponde! 

 

Et si vous voulez plus d'images de nos travaux, vous en trouverez d'autres ici

Voir les commentaires

Le retour du lotus, ou comment le printemps 2012 nous aura cassé les pieds

Publié le par le père Lenoir

 

 plantes-en-culture-0008.JPG

 

Après une saison de production extrêmement compliquée, avec son hiver doux jusqu'en janvier, calamiteux et glacial brutalement ensuite, son printemps froid et sec, puis froid et humide, et son début d'été aux allure d'octobre, il aura fallu développer des trésors de patience et de malice pour parvenir à faire subsister l'intégralité de la gamme, qui a payé un lourd tribut aux conditions météo.

 

 

Pour la première fois, nous avons vu disparaître des plantes qui, jamais auparavant, malgré nos hivers rigoureux (facilement -18°C tous les ans, parfois moins, et des bassins couverts de 30 cm de glace à chaque hiver) habituels dans ce coin de la Bourgogne, n'avaient autant souffert. La douceur du mois de décembre n'ayant pas incité les plantes à se mettre en repos végétatif, c'est alors qu'ils étaient en pleine pousse, voire en fleurs, qu'ils ont été cueilli par les températures négatives de janvier 2012 (presque 30°C d'amplitude thermique en moins d'une semaine). Un froid mordant, violent, descendu très vite en terre en causant des ravages jusque dans les champs de céréales et les forêts. C'est ainsi que des végétaux originaires de régions aussi froides que la Sibérie, le Canada et le Camtschatka ont purement et simplement calanché -passez-moi l'expression.

 

plantes-en-culture-0998.JPG

 

Comble du désespoir, après un court redoux en mars, un épisode de deux semaines à -10°C a achevé certains sujets qui montraient pourtant des signes de pénible redémarrage.

 

Le résultat fut sans appel: nous avons perdu au bas mot 1/3 des végétaux produits ou en cours de production, et ceux qui sont restés n'ont souvent pas pu être vendus, car devant être utilisés comme pieds-mères afin de relancer la production. Concernant les iris du Japon, nos quelques bambous et certaines variétés de plantes vivaces, nous avons accusé plus de 90% de pertes, constatées pour la plupart définitivement entre avril et juillet.

 

plantes-en-culture-0983.JPG

 

Comme ceci n'était pas suffisant, le chauffage qui conserve la principale serre hors gel est tombé en panne à diverses reprises, avec des températures enregistrées la nuit à -4°c à plusieurs reprises.

 

plantes-en-culture-0138.JPG 

L'état des plantes mi-avril (elle devraient avoir meilleure mine!)

 

Pourtant...

 

Pourtant, nonobstant ces nombreux coups du sort, et souvent grâce à des sujets conservés en pleine terre ou récupérés de semis spontanés dans la pépinière, nous avons pu redémarrer. Les papyrus du Nil, Lotus, Thalias, mouchés par le gel dans la serre ont été nettoyés, divisés lorsque c'était possible, chouchoutés. La serre a ressemblé peu à peu à une Manhattan organique, où l'on a du empiler les rejetons a préserver des frimats qui sévissaient encore, en travaillant sans relâche pour être en mesure de répondre au mieux à le demande qui suivrait dès les beaux jours.

 

 plantes-en-culture-0996.JPG

La serre en mars

 

 

C'est pour cela que nous n'avons que fort peu de lotus à vendre cette année, car il m'a semblé plus judicieux, dans une vision à moyen terme, de renforcer nos pieds mères, d'en reconstituer de nouveaux, afin de pérenniser  la collection plutôt que de nouveaux sujets commercialisables de suite, mais de qualité médiocre parce que trop faibles. C'est aussi le cas pour la collection d'Iris, très affectée. Nous disposons donc de peu, mais bien...

 

plantes-en-culture-0551.JPG

Nelumbo nucifera (Lotus) pied-mère

 

Alors, ne vous offusquez pas, chers clients, nouveaux ou anciens, attirés par un article dans Rustica ou l'Ami des Jardins, ou une émission télé, lorsque je vous annonce qu'il nous reste fort peu de telle ou telle variété, et donne l'impression de ne pas vouloir vendre; c'est que je veux, par dessus tout, que les sujets qui partent chez vous soient solides, durables, robustes, et que cela puisse durer longtemps, sans avoir à jouer les revendeurs de plantes cultivées ailleurs.

 

Les plantes de la pépinière aquatique sont des "survivors"! C'est pour cela qu'il faut, par votre patience et votre compréhension, que vous les méritiez!!! Mais avouez que ça vaut le coup!

 

plantes-en-culture-0611.JPGplantes-en-culture-0683.JPG

 Nelumbo nucifera et Nelumbo lutea, pieds-mères fleuris cette année

 

Je profite, au passage, de cet article pour remercier chaleureusement nos nombreux clients nous ayant proposé de récupérer chez eux de quoi redémarrer notre culture de certaines espèces. Car, en effet, les sujets en place ont dans leur immense majorité parfaitement affronté cette année éprouvante, ce qui m'encourage plus que vivement à continuer de les produire de la façon rude et risquée qui est la nôtre!

Merci de votre confiance renouvelée!

 

 serre-05-12.JPG

La serre en mai. De nombreuses plantes ont déjà été sorties

 

Enfin, bien qu'il y ait quelques manques à l'appel, la pépinière ressemble quand même à autre chose aujourd'hui, et on a même de quoi en être plutôt fiers.

 

Pepi-06-2012.JPG

  La pépinière, en juin 2012

 

Peltoboykinya-caisses.JPG

Un Peltoboikinia watanabei, qui trouve sa place comme il peut dans la serre surchargée 

 

Une fois encore, la solidité éprouvée de nos sujets nous aura permis de redémarrer, offrant une gamme de plus de 400 taxons de plantes aquatiques, vivaces, fougères pour le plus grand bonheur de ceux qui les découvrent... et de ceux qui les cultivent!

 

 

plantes-en-culture-0606.JPG 

Pistil et étamines de Lotus. Leur splendeur est comme un remerciement pour notre patience...

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

En tournage...

Publié le par le père Lenoir

 

Après une intervention sur France 3 Orléans l'an passé pour la pépinière, nous voici de nouveau sur le petit écran.

 

Cette fois-ci, c'est dans l'émission "100% Mag", sur M6, que l'on apparait. Le petit reportage nous montre en train de créer un petit bassin en Seine-et-Marne avec nos petites mains musclées. Ce bassin "modeste" dans ses dimensions fournissait le parfait exemple de la possibilité d'avoir un jardin d'eau personnalisé, même dans un jardin de dimensions relativement réduites sans avoir à recourir à ces horribles bacs préformés qu'il est impossible de valoriser avec de la végétation.

 

1ère diffusion le jeudi 31 mai 2012 à partir de 18h45. Pour la voir c'est ici

 

IMG03115-20120510-0945.jpg

 

 

Par malchance, le festival de Cannes est terminé, nous monterons les marches l'an prochain...

 

Ce que le reportage n'a pas montré, et là où le commentaire était erronné:

 

   

Pour le bassin mis en exemple, il n'y a pas de flitration, la pompe est une pompe à bassin normale, et non "filtrante", la petite lagune plantée et le ruisseau faisant office de filtration naturelle.

 

 pompe.jpg

 

En effet, l'eau s'est éclaircie dès le lendemain:

 bassin-j---1.jpg  

 

Et il a fallu un peu plus qu'une pelle, car sans les ouvriers qui se tenaient au bout des manches le bassin serait toujours une pelouse !

 

creusement-2.jpg

 

 

 Et voici, en quasi-exclusivité, la version "avant-après", agrémentée de quelques détails:

 vue-pelouse.jpg  

 

 

 bassin-nu.jpg

 

 

bassin-plante.jpg

 

 

 

  Amenagements-1468.JPG

 

Vous remarquerez au passage que la pelouse est revenue en 24h comme par enchantement... .

 

Amenagements-1341.JPG

 

 

riviere.jpg

 

 

Amenagements-1334.JPG

 

    Et voici l'évolution du bassin après 4 mois:

 

Amenagements 0669

 

Amenagements 0660

 

Amenagements 0671

 

.Amenagements 0630 (2)

 

 

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>