Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #amenagements tag

Rénovation d'une digue

Publié le par le père Lenoir

Rénovation d'une digue

Digue rénovée, 4 ans après les travaux de revégétalisation. 

Des berges d'une bonne qualité biologique, des espèces adaptées et variées sont parmi les clés limitant la survenue de plantes invasives et permettant un bon maintien contre l'érosion. 

Elles sont aussi très importante pour l'accueil de la faune aquatique, et pour l'équilibre du plan d'eau, sa durabilité d'une façon générale. 

Il y a quatre ans, cette digue fuyait, était laminée par l'érosion, et commençait à être très largement colonisée par la jussie.

Voir les commentaires

Un autre Regard

Publié le par le père Lenoir

En juin 2014, le photographe Thomas Dupaigne est venu visiter le Flérial, ce parc encore à ses balbutiements qui porte, à Volgré dans l'Yonne, les bourgeons de ce qui sera la nouvelle pépinière, en remplacement du site historique de St Romain-le-Preux, auquel je suis très attaché mais qui est malheureusement trop limité dans ses dimensions, ne bénéficie pas de jardin de démonstration et s'avère assez peu pratique à l'usage.

Thomas, accompagné d'Isabelle Morand (rédactrice en chef du magazine "L'Ami des Jardins") était initialement venu effectuer un reportage sur les plantes aquatiques à la pépinière. C'est pour lui permettre de photographier des sujets in situ que je les ai conduits au Flérial, que je considère trop jeune pour le donner à visiter. J'ai adoré la réaction de ce photographe, d'abord pris au dépourvu par ce qu'il découvrait, puis se plongeant ensuite avec enthousiasme dans ce que je lui présentais et expliquais.

Voici son travail remarquable, que vous pouvez découvrir au sein de son site:

Photos Thomas Dupaigne

Un autre Regard

Voir les commentaires

C'est l'hiver, n'est-ce pas?

Publié le par le père Lenoir

 

Soyons franc, début janvier à la pépinière, c'est pas l'éclate...


Du coup, on en profite pour se consacrer aux jardins, en profitant du redoux un peu inquiétant (si le froid arrive brutalement, il risque d'y avoir de la casse sur les végétaux qui ont précocément redémarré). On met aussi à jour le nouveau site consacré à notre activité paysagiste (http://www.ericlenoirpaysagiste.com/images.html), bien plus synthétique que celui-ci.


C'est aussi l'occasion de faire une petite rétrospective de travaux précédents, et de les faire partager, comme pour ce "avant/après" consistant à la rénovation d'une berge de bassin, durement attaquée par des bambous et, surtout, d'horribles malfaçons. 


 

Refection-berge-bassin.jpg


 

On s'amuse un peu entre deux gelées, pluies, bains de boue en attendant que la production prenne le dessus sur les autres activités. Certains disent parfois que nous sommes des taupes réincarnées, lorsqu'ils nous voient au travail. Puis le printemps arrive, et les comparaisons deviennent plus élogieuses, au regard du résultat! 


 

IMG-20131203-03902.jpg

Réparation d'un erreur de conception sur un bassin. 

Son propriétaire ne se doute pas encore du point auquel il sera, une fois planté, plus beau qu'avant. Les photos viendront dès le printemps.


Accessoirement, j'en profite aussi pour guetter le retour de certains de mes favoris, ou glaner de nouvelles variétés à produire (top secret pour le moment, vous en saurez un peu plus plus tard). Cette année, par exemple, je devrais être en mesure de proposer à la vente deux à trois pieds de Rheum nobile (une splendide rhubarbe tibétaine particulièrement exigeante) sur les cinq ou six que nous avons produit l'an passé. Les autres nous serviront de pieds-mères, en espérant qu'ils supporteront la division. Comme toutes les beautés les plus sublimes, elle nous demande pas mal d'attention...


 

Rheum-nobile--2-.jpg

Rheum nobile. Une photo de la plante adulte ici

 

 

Rheum-australis.JPG

Une autre rhubarbe, Rheum australis, pour l'instant seulement

au stade de développement de pieds-mères.


 

Depuis quelques jours, nous avons attaqué la division de certaines variétés de vivaces, parmi les plus hâtives ou les moins sensibles aux manipulations hivernales. Je surveille aussi le démarrage précoce de certains pieds-mères en pleine terre au Flérial, en les priant de ne pas s'enflammer trop précipitamment. Février n'est pas loin, avec ses promesses de froid agressif, il ne faudrait pas que les plantes aient choisi de quitter leur repos trop tôt...

 

Ah, si, accessoirement, j'oubliais...


Bonne année!


Coeur.jpg

 

 

http://www.ericlenoirpaysagiste.com

facebook


Voir les commentaires

Paysagiste aquatique

Publié le par le père Lenoir

La production de plantes aquatiques, vivaces et fougères, c'est bien, mais le travail de paysagiste, c'est bien aussi!

 

C'est dans ce cadre que voici notre nouveau site concernant l'activité de services, totalement complémentaire de celle de pépiniériste.

 

Bonne visite!


http://www.ericlenoirpaysagiste.com/

Et toujours sur facebook

 

Amenagements 0622

 

Voir les commentaires

Jouer dans les cailloux

Publié le par le père Lenoir

 

Voici un aménagement que nous avons réalisé, il nous tarde de voir la végétation émerger des berges et des parties en eau.

 

 

Amenagements 0009 revu

 

Pour l'heure, on doit encore attendre que le milieu s'équilibre, tolérer quelques algues filamenteuses, un peu de poussière en suspension, et la capillarité de la terre asséchée par le vent du Nord et le soleil qui ne bénéficie pas encore de la protection et de l'ombrage des végétaux.

 

Amenagements 0969 revu 

 

Les oiseaux sont arrivés, ainsi que les libellules et d'autres animaux aquatiques. Les grenouilles suivront sans doute bientôt, si les mêmes hérons leur en laissent l'opportunité!

 

Amenagements 0979

 

Une large partie sèche, dans l'esprit d'une véritable rocaille de montagne, couvre le talus attenant. D'autres photos suivront durant la belle saison, vous pourrez ainsi comprendre pourquoi le respect des cycles du végétal est si important...

 

(Un ange passe)

 

Le temps a passé, voici quelques photos au cours de la belle saison qui a suivi:

 

Amenagements-0349.JPG

 

IMG-20130623-00319.jpg

 

Amenagements-0354.JPG

 

 

 

Amenagements 0361

 

Amenagements-0301.JPG

 

Amenagements-0336.JPG

Ce bassin -ou plutôt cette série de bassins- a donné un résultat épatant très rapidement. Le choix des roches, des variétés, et les techniques employées pour "naturaliser" les contours, sans oublier le regard attentif des propriétaires, auront contribué à cette jolie réussite. Au vu de ce petit "avant-pendant-après" sur 7 mois, j'avoue être plutôt satisfait:

 

Dez.jpg

 

Après quelques années, le bassin est maintenant à mâturité
Après quelques années, le bassin est maintenant à mâturité
Après quelques années, le bassin est maintenant à mâturité
Après quelques années, le bassin est maintenant à mâturité
Après quelques années, le bassin est maintenant à mâturité

Après quelques années, le bassin est maintenant à mâturité

Voir les commentaires

Rénovation d'une mare et de son lagunage

Publié le par le père Lenoir

Le bassin, trois ans après nos travaux

Le bassin, trois ans après nos travaux

 
 
 
Sur cette propriété, nous avons dû intervenir dans le cadre de la rénovation d'un grand bassin d'aspect naturel -on le qualifiera ici de mare même s'il est étanchéifié par une bâche à bassins- et du système de lagunage qui était supposé le filtrer.
 
 Lagunage mal fait à rénover
 
Véritable cas d'école, il peut servir d'exemple quant aux choses à ne pas faire en matière de lagunage, et aux pratiques peu scrupuleuses de certains professionnels, qui nuisent à notre image.
 
Bien que le concept fut bon, théoriquement bien proportionné sur le papier, et l'équipement technique (pompes, filtre UV, etc...) de qualité, la réalisation n'avait, et de loin, pas été à la hauteur.
Ainsi, l'étanchéité du lagunage n'était plus assurée depuis fort longtemps, sa bâche n'ayant non seulement pas été ancrée correctement dans le sol, ayant été coupée trop court, ou plutôt choisie trop courte, celle-ci ayant été "raboutée" par ses installateurs qui avaient collé différents morceaux de différentes qualités (EPDM, bâche PVC...) pour limiter les débordements. Pour maintenir le niveau au-dessus du sol, quelques parpaings soutenaient ladite bâche de ci, de là et empêchaient plus ou moins qu'elle ne s'effondre sous le poids de la pouzzolane chargée de plantes filtrantes.La diversité des plantes s'en trouva affectée, et ce qui avait été une jolie lagune variée ne se cantonnait plus qu'aux deux espèces les plus résistantes à la sécheresse, à savoir le roseau commun dans la partie la plus humide (parce que plus creuse !!!), et la salicaire pour le reste.
 Lagunage raté à rénover Lagune à rénover
 
 
C'est notamment pour ces raisons que ce filtre planté n'était plus opérationnel, la mare perdant plusieurs dizaines de centimètres d'eau par jour si on cherchait à l'employer.
 
Lagune à rénover
 
Malheureusement pour notre client, les malfaçons étaient telles que la seule solution consistait à démonter ce lagunage, et à le reconstruire intégralement, en concervant cependant toute la partie technique qui, elle, fonctionnait encore au sein d'un local technique conséquent et bien conçu.
 
Berge à rénover
Amenagements-0743.JPG
 Les bambous ayant franchi leur barrière anti-rhizomes ont perforé la bâche à plusieurs endroits   
Mare à rénover
Les berges appauvries
 
La pouzzolane ôtée ne pouvant être réemployée pour le nouveau bassin filtrant, nous décidâmes de l'utiliser dans la mare, car celle-ci présentait aussi un certain nombre de soucis intrinsèques, notamment une attaque de rhizomes de bambous et un déssèchement de la végétation rivulaire du fait d'un défaut de conception et de fuites éparses (les bambous en assumant une part non négligeable). Des enrochements ponctuels et des plantations rendraient son naturel à cette mare initialement bien pensée d'un point de vue esthétique.
 
 
Bien nous prit de raisonner ainsi...
Au démontage du lagunage existant, nous pûmes constater que, contrairement à ce que les plans du prestataire intial stipulaient, celui-ci était d'une profondeur bien trop faible, et les drains amenant l'eau du bassin par en-dessous étaient pour beaucoup obstrués par les racines de roseaux. Pire! Certains drains avaient été écrasés lors du remplissage, et des réparations grotesques avaient été effectuées dans l'espoir de n'être jamais découvertes. On a, par exemple, pu voir une bouteille d'eau en plastique servir de tampon pour un tronçon de  tuyau de drain trop court!
Tel qu'il avait été conçu, ce lagunage n'avait aucune chance de durer, et il était réellement miraculeux qu'il ait fonctionné 5 ans...
 
Démolition lagunage mal fait
 Mise au jour des drains existants
 
 
 
Drain rompu dans un lagunage
 Drain apparemment écrasé au remplissage lors de l'installation initiale
 
 
 
Drain colmaté
Drain colmaté par des racines de roseau (Phragmites australis) 
 
 
Pour pallier à cet imprévu très désagréable (le bassin de filtration devait être recreusé de deux fois sa hauteur pour que les drains soient préservés des racines!) nous choisîmes de conserver le même volume, mais sur une profondeur adaptée. Les doigts de fée d'un excellent terrassier permirent de gérer les importantes quantités de terre à déplacer sans que cela n'ait trop d'impact sur les aménagements existants -la tuyauterie d'arrivée d'eau en faisant partie.
 
 
Creusement nouveau lagunage
 
Ceci impliquait quelques modifications par rapport à nos plans, et nous pêchâmes par excès de modestie en n'osant pas monter nos bordures trop haut, de peur que la rivière qui sert à faire retourner l'eau dans le bassin nous réservât elle aussi quelque surprise quant à son étanchéité*. Ceci s'avéra un mauvais choix stratégique qui se régla finalement au printemps par un réajustement de la hauteur des bords du lagunage et un petit curage de la rivière qui put à terme faire preuve d'un débit suffisant.
Le surplus de bâche que nous avions laissé comme une marge de sécurité dans cette éventualité nous fut donc précieux.
 
 
Mise en place araignée rev
 
 
Pouzzo lagunage comp
 Mise en place de "l'araignée" de tuyaux de drainage et de la pouzzolane.La granulométrie de la couche la plus élevée sera plus fine.
 
Réfection entrée rivière
 Raccord entre la rivière et le lagunage
 
 Reprise de la bâche
 Reprise de la bâche pour réhausser le niveau, au printemps
(*Nous ne voulions pas refaire cette petite rivière à la fois par souci d'économie pour le client, mais aussi parce qu'elle était agréable, dessinée avec goût, qu'elle avait le mérite d'exister et qu'elle était apparemment exempte de fuite sur au moins 15 cm de profondeur)
   
 
En parallèle de notre intervention sur la "lagune maudite", nous reconstituâmes des berges correctes pour le bassin. Ceci impliqua, entre autres, que l'on construise (nous ne nous en sommes pas chargés) un muret plus stable que ne l'était la barrière anti-rhizomes supposée retenir les bambous, que l'on remodèle certains contours et que l'on crée des reliefs internes.
 
 
Rénovation berge bambous
 Déplacement des bambous surnuméraires et élimination des rhizomes dangereux
 
 
Rénovation berge parpaings
 
 
Rénovation berges et pouzz 
Travaux de modification des berges
 
 
   
Par ailleurs, un nouveau plan de plantation fut décidé, qui tenait compte des diverses modifications et de l'adaptation des essences aux goûts du propriétaire et conditions de culture.
 
plan mare couleur comp
 
 
Ah, si, j'oubliais...
 
Pour diverses raisons, toutes très valables, nous ne pûmes travailler en assec et donc vider la mare. Dans ces conditions, la moindre intervention sur la bâche devient compliquée, et un travail en-dessous constitue un effort collossal, même pour aménager une petite excavation d'un mètre carré à la manière d'un mineur de fond du XVème siècle. Un litre d'eau, c'est 1 kg de masse verticale; imaginez la poussée d'une mare sur chaque centimètre carré de bâche tendue sur toute sa surface, lorsque l'on creuse dessous...
 
Modifications berges
 
 
Pour nous reposer, nous plaçâmes alors, encore, quelques roches à la main.
 
Roches et pouzzolane
 
Quand nous êumes achevé de mettre en place nos différentes structures, l'hiver particulièrement mordant cet année-là vint emprisonner tout l'aménagement dans 50 cm de glace pendant quatre semaines polaires. Et mettre nos nerfs à l'épreuve, certaines plantations ayant été effectuées en toute fin d'automne, au mois de décembre.
 
Mare nue et gelée
 
 
Ponton gelé
 
Le fait de produire les plantes "à la dure" nous a assuré des pertes très limitées sur l'ensemble, qui ne se sont que très peu ressenties au printemps, d'autant que nous avons remplacé la plupart des végétaux qui n'avaient pas survécu dès les premiers beaux jours.
 
Nous plantâmes dès mars les plantes pour le lagunage, afin qu'elles s'implantent au plus vite et que le dispositif filtre à nouveau ce plan d'eau qui en avait besoin.
 
Plantation lagune
 
   
 
Au bout du compte, le résultat fut à la mesure de nos attentes et, comble de bonheur, de notre client! L'été qui a suivi les travaux, l'eau commençait à (re)devenir limpide, permettant d'apprécier à nouveau les carpes koï multicolores évoluant en bancs dans la mare.
 
 
Mare rénovée
La mare lors de l'été qui a suivi les travaux
 
 Lagunage refait 08 2012
 
Le lagunage 6 mois après sa plantation 
 
 Eau éclaircie par le lagunage
L'eau s'éclaircissant progressivement en sortie de lagunage 
 
 Koïs    Kois
 
 Koï
  Le ballet des carpes koïs, que l'on ne voyait presque plus 
 
 
Petite série de "avant-après"
 
 
 
Berge à rénoverAv
ant
    Berges refaitesAp
rès 
Rénovation de bassin, E. Lenoir

 

 

 

 

 

 

  La berge massacrée par les bambous

 

Jeunes berges gelées Avant

Berge refaiteAprès

 

 

 

 Pousses en jardinières Avant

Pousses en jardinières 6 mois Après   Jardinières aquatiques

   Nos jardinières en géotextile, et leur évolution en 6 mois

 

 Sortie de lagunage agonisante Avant

 Lagunage 08 12 trop plein Après

  L'entrée de la rivière et la sortie du lagunage 

 

 Pousses en berge rénovée Avant

 Pousses en berge 1 anAprès

  La presqu'île de la tortue

 

Amenagements-0003.JPG Avant

 Amenagements-0959.JPG Après (de plus près) 

L'arrivée de l'eau en provenance du lagunage

Voici ce à quoi ressemble le lagunage aujourd'hui, quatre ans plus tard: 

 

 

 

 

 

 

LAgunage pour filtration de bassin

 

 

 

 

Etangs-0364.JPG

 Et l'ensemble a conservé assez de son naturel pour qu'un couple de colverts décident d'y élire domicile au printemps, et que madame y ponde! 

 

Et si vous voulez plus d'images de nos travaux, vous en trouverez d'autres ici

Voir les commentaires

Rochers et ruisseaux

Publié le par le père Lenoir

 
Voici un aménagement tout neuf, dont la végétation n'est pas encore développée.
 
 
 
Un an auparavant, ceci n'était qu'un bois, les chênes ayant été exploités durant l'hiver pour laisser place à la maison et au jardin à venir. Etant donnée l'absence de relief sur place, de la terre végétale argileuse a été rapportée, puis stabilisée avant d'être "modelée" selon nos besoins.
 
 
P1100151 P1100335
   
 
L'ensemble est bien entendu artificiel, une bâche de type EPDM créant l'étanchéité. 
 P1100387 P1100389
Comme à notre habitude, ici nulle place pour le ciment; ceci implique une disposition rigoureuse des enrochements, ainsi que des terrassements irréprochables. 
 
 Amenagements 1079
 
Le choix d'un bon terrassier s'avère donc prépondérant, surtout lorsqu'il s'agit de placer au centimètre près des roches de 5 tonnes sur un support souple et (relativement) fragile si l'on a le malheur de les faire glisser aux mauvais endroits.
 
Amenagements 0468
 
Le client appréciant les jardins japonais, cet aménagement leur a emprunté divers éléments de style, mais en y incluant quelques "pépites" très en accord avec le côté résolument moderne de la maison à côté de laquelle il se trouve.
 
Amenagements 1130
 
L'une des choses les plus difficiles à obtenir fut le "glouglou" caractéristique des ruisseaux; la deuxième plus difficile ayant été de simuler la continuité entre les bassins tandis qu'ils étaient en fait séparés en trois segments totalement distincts, avec un faux gué dans le milieu.
 
Amenagements 1117Petite chute sonore
 P1100396Structure pour le faux passage à gué avec, en amont et en aval, deux bassins-rivières indépendants
 
 
Toujours est-il qu'après quelques litres de sueur et de réflexion sur le papier et sur le terrain, le résultat est plutôt satisfaisant, sonore juste comme il faut et, somme toute, au goût du client!
 
 
.

  Une autre rivière ici

 

 

Voir les commentaires

Une petite cascade

Publié le par le père Lenoir

 

 

Imaginez un charmant petit plan d'eau, bénéficiant d'une alimentation naturelle suffisante pour que son niveau ne varie qu'imperceptiblement selon les saisons, et qui viendrait de subir quelques indispensables modifications sur son pourtour.

 

Imaginez maintenant que ce même plan d'eau, contre toute attente, ne soit pas suffisant à lui seul pour animer une partie très vaste du jardin.

 

Imaginez enfin que de l'eau soit disponible à foison, par un système d'adduction antédiluvien qu'il convient juste de remettre en fonction.

 

Vous avez le point de départ pour cette mission à laquelle nous avons accepté de prendre part.

 

P1080415

 

 

Tout d'abord, il nous a fallu retrouver l'ancien réseau, le déterrer pour en connaitre l'état réel, et l'essayer...

 

 P1080789

 

Puis nous avons, subséquemment au travail d'étude préliminaire , modelé le terrain pour préparer la mise en place de la cascade...

 

 Etudes cascade 0810 compschéma préliminaire bassin cascade 0810

 Terrassements cascade 0810 comp

 

...placé la membrane, sur un feutre protecteur, puis les premières pierres; fait les premiers essais en eau.

 

 Bache cascade 0810 comp

 

S'en est suivie l'installation des galets et graviers de différentes granulométrie, disposés de façon à ce que l'ensemble ait un aspect le plus naturel possible.

 

 cascade nue 0810

 

Enfin, après une période d'essai de quelques jours, afin d'être certains de la cohérence technique de l'ensemble, et quelques ajustements nécessaires, comme la consolidation des réseaux existants, nous avons procédé aux plantations.

 

plantations cascade 0810 comp

 Cascade plantée 0810

 

bas cascade 0810 comp

 

Pour être en harmonie avec le reste du jardin, quelques grosses pierres ont été apportées, éparpillées aussi intelligemment que possible autour du plan d'eau pour créer une transition entre les espaces minéraux et les autres; d'autres végétaux inspirant les terrains humides (pétasites, astilbes, Carex, etc.)

ont aussi été implantés en retrait, pour les mêmes raisons.

 

Cascade et en face comp

 

 

  Un autre aménagement avec cascade, mais en miniature

    La même chose, mais en taille XXL

 

 

Voir les commentaires

CONSEILS

Publié le par le père Lenoir

 

 

 

Hivernage

 

 

 

Algues filamenteuses   

 

Canards

 

 

 

 

  

  Plantation  

 

 

 

Fin de saison

Voir les commentaires

Rivière artificielle

Publié le par le père Lenoir

 
Amenagements-0230.JPG
 
Il nous a été demandé, dans ce présent cas, de produire un petit cours d'eau artificiel s'inspirant des torrents de montagne afin qu'une petite population de truites puisse y migrer depuis un bassin profond en aval, filtré par un dispositif naturel dont nous devions aussi nous charger.
 
 
L'ensemble se devait de s'intégrer au mieux dans un espace transitionnel entre une zone paysagée et la forêt environnante avec, en guise de difficulté supplémentaire, un terrain presque plat et difficile, par sa nature, à travailler.
 
Après une étude préliminaire, un choix de configuration adapté et quelques nuits de mauvais sommeil eu égard aux nombreuses contraintes et au caractère singulier de cette passionnante demande, le chantier put débuter sereinement, au bon moment- le choix de la période d'intervention s'avérant prépondérant dans certaines régions où les terrassements sont susceptibles de transformer en immondes champs de bataille d'apparents paradis terrestres.
 
Rivière artificielle (terrassements)
 
Le doigté d'un terrassier trié sur le volet, indispensable dans de tels cas, permit de former les bases de notre tumultueux cours d'eau savamment tracé au préalable en fonction des pentes, effets voulus, type et épaisseurs des matériaux à intégrer (gravier, galets, roches) en une proportion idéale pour le projet.
 
 
 Rivière artificielle (en cours)
 
 Chaque pierre s'est ainsi vue placée à la main à l'endroit qui lui correspondait le mieux, en gardant à l'esprit le but de l'aménagement aussi bien à un niveau global que microscopique, la microfaune devant elle aussi trouver refuge dans ce que nous préparions.
 
 
 Rivière artificielle (en cours)
  
  
Comme dans bien des domaines, ce qui parait le plus simple nécessite des trésors d'attention, de patience et de travail pour donner l'illusion d'une évidence, et la qualité de la manutention est dans ce genre de circonstances un maillon essentiel de la chaine créative. Une chaleur écrasante, des pierres brûlantes et un travail physiquement très pénible n'auront pas démotivé l'équipe qui a su faire preuve d'un savoir-faire exemplaire dans l'accomplissement de cette tâche délicate.
 
 
Rivière artificielle (en cours)
 
 
 L'eau qui alimente notre petit torrent arrive de deux sources distinctes, l'une filtrée, l'autre pas, ce qui permet d'avoir un débit suffisant pour son oxygénation et la circulation des poissons d'aval en amont.
   
 
 
Satisfaction finale, l'enthousiasme de notre client quand, comme nous, il s'est réjoui de voir l'eau rouler sur la pierre, imaginant déjà les fiers salmonidés qui seront introduits à la saison propice, quelques mois plus tard, après que le milieu se soit écologiquement stabilisé. 
 
 
Rivière artificielle
 
     
 
Cette dernière image date de novembre, elle ne laisse pas encore présager de la colonisation végétale qui s'organisera dès le printemps.
 
  Riviere artificielle
   
C'est ainsi que, quelques mois plus tard...  
 
Truitelles.jpg
 
l'oeil avisé d'un pêcheur expert saura remarquer la présence d'une poignée de truitelles (10 à 15 cm à peine) au-dessus des graviers. Nous sommes en mai, et l'eau est d'une transparence remarquable (il y a à cet endroit une soixantaine de centimètres de profondeur), parfaitement oxygénée.
 
Source-dans-la-lagune.jpg
 
 
La végétation a bien évolué, les fougères-aigles reviennent et les plantes poussent allègrement dans et au dehors de la rivière et du petit étang. De très nombreux batraciens sont présents et d'innombrables alevins témoignent de la reproduction efficace des goujons et autres bouvières implantés avant l'hiver.
 
riviere-05-2011-revu.jpg
 
La lagune a elle aussi commencé à se végétaliser, même si les roseaux ne sont pas encore spectaculaires.
 
lagunage-05-2011.jpg
 
 
lagunage-3.jpg
 
 
confluence.jpg
 
Ici l'on peut voir la confluence entre les deux arrivées d'eau, celle de la lagune et celle pompée directement dans l'étang, qui alimentent ensemble la rivière. On peut remarquer le début d'intégration de l'aménagement au milieu, l'idée étant qu'au final la transition entre l'espace créé et l'espace existant soit aussi discrète que possible.
 
Entre-deux-eaux.jpg
 
La rivière passe juste derrière le Rhododendron en fleurs, pour se déverser dans l'étang sur la droite, entre les rochers.
 
 
Un an après les premières plantations, l'ensemble a pris belle tournure. Malgré un printemps extraordinairement sec et un été particulièrement froid, surtout la nuit (des gelées blanches mi-août!), la végétation s'est correctement implantée, faisant disparaître petit à petit le côté artificiel de la rivière.
 
Rivière truites 1 an
 
La lagune s'est vue elle aussi largement colonisée, et un entretien modéré est nécessaire pour permettre le libre écoulement de l'eau dans la petite noue en son sein.
 
Lagunage truites
 
De fait, des truites un peu plus grosses ont été lâchées, heureuses de se régaler de l'abondant poisson-fourrage qui s'est largement reproduit dans la saison.
 
Au printemps suivant, les truites avaient très bien survécu à l'été et à l'hiver, explorant de plus en plus assidûment le cours d'eau.  
.Lacher truites 09 2011
Un ange passe...

Amenagements 0947
Après plusieurs années, l'aménagment commence à donner toute sa mesure. Des dispositifs supplémentaires agrémentent le site, sans pour autant choquer par une sophistication trop ostentatoire. C'est le cas, par exemple, de cette petite terrasse qui permet de profiter du plan d'eau en plein été, depuis une chaise longue.


Amenagements 0952

Amenagements-0439.JPG
L'ensemble reste d'esprit sauvage, et s'inscrit dans le cadre naturel de la propriété.

Amenagements-0413.JPG
La rivière, ainsi que le lagunage et les bords du petit étang, évoluent au gré des saisons, année après année.
Amenagements 0505
IMG-20130325-01488
Amenagements 0964

Les truites vont bien, ainsi que le poisson-fourrage (ici un banc de gardons), qui abonde pour leur plus grand plaisir.

Amenagements 0514
 

Voir les commentaires

1 2 > >>