Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Balaine en vue

Publié le par le père Lenoir

Au mois d'avril, c'est la foire au plantes de l'arboretum de Balaine, dans l'Allier, un peu au Sud de Nevers...
On connait cadre plus désagréable...
Le parc est superbe, et nombre d'essences remarquables. Les exposants sont de qualité (je le sais, puisque j'en fais partie) et l'offre large. L'acceuil, ausi bien du public que des professionnels, se fait dans une bonne humeur manquant parfois à ce genre d'évènements, sans pour autant nuire au standing de la prestation.
  L'eau est très présente sur le site, sources, rivières et étang le ponctuent plaisamment.  Quelques photos pour le plaisir...


 Les impressionnants pneumatophores d'un groupe de Cyprès chauves (taxodium dystichum),près du lac. Leur aîné, derrière le château, en a d'encore plus impressionnants, bien que moins nombreux (photo  un peu plus loin...).










les voilà vus de la rive d'en face...






















Les Cornouilliers de Floride étaient tous en fleurs. Imaginez ça sur 3 mètres de haut, parfois sur plusieurs dizaines de mètres de long. Au matin, on en profite pour humer les essences des conifères et le parfum capiteux, presque omniprésent, des Viburnum Carlesii et Carlcephalum disséminés un peu partout au gré du parcours...



Et les érables du Japon, omniprésents... Lueurs colorées presque irréelles dans le matin. croisés au détour des allées, leur feuillage lumineux émerveille par sa finesse et ses tons chauds ou acidulés. Difficile de retranscrire en une photo la transparence



Voici les pneumatophores gigantesques du vieux Taxodium cité plus haut.
Derrière, on aperçoit les jeunes frondes d'osmonde royale, la reine des fougères...
























...qui vaut son pesant d'or , ne serait-ce que pour avoir inspiré tant Victor Horta et ses collègues artistes de l'Art Nouveau...




















Et un stand de plantes vivaces et aquatiques, ça intéresse quelqu'un?



En attendant de vous y rendre réellement, allez faire un tour sur le site internet de l'arboretum de Balaine pour le découvrir plus en détail qu'ici, il en vaut sincérement la peine.

Voir les commentaires

en avril, nouveau pot tu enfiles

Publié le par le père Lenoir

Premières plantes remarquables d'avril. Celles-ci sont déjà racinées, d'autres attendent d'être divisées ou rempotées. La saison de production bat son plein, les nénuphars et les Lotus vont suivre d'ici peu...


ces espèces de coprins d'un autre monde sont les jeunes pousses du Podophyllum hexandrum; on ne dirait pas comme ça, mais leurs feuilles seront ensuite palmées, rappelant celles du marronier....














Cette drôle de plante, c'est l'Aponogeton dystachios. Caractéristique intéressante: l'une des rares à bien fleurir à l'ombre, et qui plus est parfumée...  Ne dirait-on pas un ourson en gélatine?

Elle, je l'aime depuis toujours... Ma primevère auricule aux reflets de velours... Fleurie de mars à octobre avec quelques pauses, je ne puis que lui déclarer mon amour, car ses tendres  fleurs à mon coeur s'imposent. Plantez-la violette, elle se ressèmera brune, jaune à coeur orange, bordeau ou encore prune; elle est tellement plaisante puisque tout l'indiffère, si ce n'est qu'une terre fraiche ,si possible humifère , lui sied vraiment au mieux car le sec l'exaspère.





41 variétés d'Hostas! mais malheureusement, je n'en aurai que fort peu à la vente ce printemps, parti sur de beaux, mais petits  pieds mère. On aperçoit derrière une dizaine de Gunneras déployant leurs jeunes feuilles. On se douterait assez peu, à les voir ainsi, que dans quelques années elles auront la taille d'un homme!



Caltha palustris, au-dessus, et 'multiplex', son dérivé à gauche. des populages bien costauds qui n'ont peur de rien...








La Pulmonaire, qui doit son nom à ses feuilles qui rappellent les alvéoles et la forme de nos poumons...
Plante d'ombre à la floraison intéressante, subtil camaieu de rose à bleu.


 


Schoenoplectus lacustris 'zebrinus'. Je préférais quand il s'appelait Scirpus, mais bon...
J'adore ses longues tiges zebrées qui ressemblent à des pattes d'insectes géants quand le vent   les casse un peu...
La  Fritillaria meleagris, ou fritillaire "oeuf de vanneau"... Délicieuse à la vue pour nous, mais au goût pour certains rongeurs.  Cette petite délicate veut un sol frais, mais pas trop lourd, au risque de pourrir en terre. Celle-ci est ma rescapée de l'hiver, un mauvais choix de terreau, vraissemblablement...

Voir les commentaires