Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Nuphar japonica

Publié le par le père Lenoir






A cette période, et grâce notamment à un bon ensoleillement, les Nympheas sont superbes, mais les nénuphars du Japon donnent un coup d'éclat de leur orange si intense, même si la fleur est, l'espace d'un à deux jours, plutôt jaune.




Cette plante, aux feuilles élégament sagitées (en forme de pointe de flèche), apprécie les expositions ensoleillées à mi-ombragées, et je remarque aussi une floraison loin d'être ridicule là où le soleil pourrait faire défaut une bonne partie de la journée.




L'intérêt de Nuphar japonica est multiple: il s'accommode d'un substrat plus acide que les Nympheae, d'assez peu de soleil direct, d'une eau moyennement chaude et d'une profondeur très variable, de quelques centimètres à plus d'un mètre. De plus, sa fleur dure longtemps, changeant de couleur plusieurs fois dans son cycle, pour finir en une capsule rougeâtre portant les graines. Notons aussi la forme singulière du feuillage, dressé hors de l'eau et d'un vert sombre très particulier, plus foncé que celui de la plupart des nénuphars et nymphéas.



   

 

Boutique en ligne

Voir les commentaires

Aménagements d'étangs

Publié le par le père Lenoir


La Pépinière Aquatique, c'est aussi "Pépinière et Paysage" qui propose l'étude, la maîtrise d'oeuvre, la fourniture et les plantations sur étangs et berges de cours d'eau, que ce soit dans un but technique, écologique, cynégétique, ou ludique.

Qu'il s'agisse de maintenir les berges contre l'érosion, réinstaller des essences endémiques disparues, transformer un étang piscicole en étang de chasse, créer des couverts à canards, créer des réserves ornithologiques, des étangs de baignade, tous les aménagements sont envisageables, et notre connaissance du milieu aquatique -faune et flore- est un atout majeur dans la réussite des projets les plus variés.

Chaque cas étant différent des autres, il est nécessaire d'établir avec précision la nature des besoins en fonction des possibilités techniques, climatologiques, géologiques et parfois réglementaires de la zone à aménager.


Exemple d'une pisciculture transformée en étang voué à la chasse à la sauvagine


L'étang, après avoir été asséché, a été remodelé entièrement afin d'aboutir à de nombreux recoins, îlots, presqu'îles susceptibles d'offrir aux anatidés des abris de choix et des espaces de nidification sûrs. Plusieurs procédés ont été mis en oeuvre pour la végétalisation: plantation de plantes en micromottes, racines nues, jeunes plants d'arbres et d'arbustes, semis d'une quinzaine d'essences à la fois adaptées pour la réfection de couverts et de gagnages alimentaires.



Le niveau d'eau a été abaissé le temps nécessaire à l'implantation des prairies humides semées, et des lâchers de canards ont eu lieu dès l'été suivant, assez tard pour qu'ils ne nuisent pas trop aux jeunes plantes.



Les fonds ayant été remontés, la végétation est devenue très dense sur une bonne partie de l'étang, ce qui a été un excellent atout pour des envols réguliers lors de l'action de chasse et la pâture naturelle des oiseaux, dont certaines espèces sont revenues après avoir déserté les lieux depuis plusieurs années (râle d'eau, bécassine, sarcelle...)




Des étendues "vides" suffisantes ont toutefois été conservées pour offrir aux oiseaux le dégagement suffisant qui leur est parfois indispensable pour scruter les alentours, et dans lesquelles on trouve les plantes hydrophytes telles que le Potamot ou le Ceratophyllum qui ont un  grand rôle alimentaire et offrent des frayères fort appréciables à de nombreux poissons qui y trouvent refuge, ainsi que des invertébrés qui entrent l'hiver dans la composition des repas des oiseaux hivernants.




Tous ces aménagements ont donc permis la reconstitution d'un milieu complexe et équilibré, contribuant très largement au retour espéré d'un gibier sauvage qui trouve en ces lieux un havre parfait.

   
FAUCARDAGE


Voir les commentaires