Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

RENCONTRES DU FLERIAL 2020

Publié le par le père Lenoir

RENCONTRES DU FLERIAL 2020

Pour cette troisième édition, rien ne s'est passé comme prévu, évidemment. 
Un truc bizarre, à base de virus couronné, de plan d'urgence sanitaire et de confinement-déconfinement nous a empêché de planifier quoi que ce soit qui puisse ressembler à un programme. 

Qu'importe, la liste des intervenants sera précisée dans les prochains jours, gardez donc un œil sur le site et la page facebook du Flérial durant les prochains jours. 
 

Ce qui est déjà sûr: 

Nous pique-niquerons ensemble (repas tiré du sac) et aborderons les sujets que vous proposerez en les choisissant au hasard. 
La reconstruction du monde, l'alimentation, l'agriculture, l'écologie, sont les sujets privilégiés mais n'ont aucun caractère limitatif. Bon, si vous voulez parler voitures ou toilettage de chiens, on risque de peiner à répondre, mais aucun sujet n'est tabou. 

Eric Lenoir sera votre hôte. Paysagiste et pépiniériste, auteur, pigiste nature/jardin. Susceptible d’aborder les sujets du paysage, de l’eau et des milieux aquatiques, ou encore du Jardin punk. Militant pour un paysagisme écologique, engagé et responsable.  
 


- Visite commentée du Flérial avec description du concept de "Jardin Punk"
Accueil à partir de 10h, accès libre sur réservation. Plus on est de fous…

-Ce n'est pas une journée "portes ouvertes" de la pépinière, les ventes n'y sont pas prévues. Nous serons là pour nous rencontrer, échanger, apprendre. 

Attention ! Pas de chiens, SVP, ils ne font pas bon ménage avec une pépinière de plantes aquatiques ni avec la faune et la flore que nous préservons sur place.
Les enfants de moins de 12 ans sont les bienvenus mais ne peuvent pas se promener seuls, les mares profondes représentant un danger important.  

Réservations conseillées mais pas obligatoires au 06 15 09 28 45 ou sur pepiniere.ericlenoir@orange.fr

Pour trouver le Flérial, il suffit de regarder le plan ici.
 

Covoiturage possible, la plate-forme Mobicoop (gratuite) pourra vous y aider.
Et enfin, pour rappel, la pépinière accepte toute l'année les paiements en Cagnole, la monnaie locale de l'Yonne qui permet et incite les circuits courts. 

RENCONTRES DU FLERIAL 2020

Voir les commentaires

Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire

Publié le par le père Lenoir

Du coeur de la Terre-Mère pulse une source de vie

Du coeur de la Terre-Mère pulse une source de vie

J'ai l'immense joie de pouvoir enfin vous montrer les premières images du jardin que nous avons créé à l'occasion du Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire 2020, édition sur le thème du retour à la Terre-Mère qui ouvre ses portes aujourd'hui, 16 mai. 

Travailler sur ce thème fabuleux et tellement de circonstances qu'est le Retour à la Terre-mère était Ô combien inspirant, et ce que j'allais presenter dans la petite parcelle alors inconnue qui me serait allouée m'est apparu presque comme une évidence dès le début, quand je doutais encore de la réalité même de cette invitation.
Je n'avais aucune certitude quant aux disponibilités en termes de matériaux, en la faisabilité de certaines parties techniques ni si le rendu que j'en espérais pouvait être au rendez-vous (Frederique Givaudan , co-conceptrice, a pris à sa charge cette partie du problème, qu'elle a ensuite doublée de sa sueur, de sa délicatesse esthétique et de son savoir-faire incomparable), et pourtant tout s'est couché sur le papier comme si c'était évident.

D'une façon particulièrement étonnante, presque tout ce qui a été nécessaire à le concevoir et dont j'espérais que je pourrais disposer en le recyclant était là, disponible sur le terrain, comme un petit miracle du hasard. Mais je ne crois pas beaucoup au hasard...
Et ce qui manquait, nous l'avons obtenu grâce à des amis (fabuleuse argile issue de la création d'une mare et roches de champs par Guy-michel Desmartins , souches fabuleuses et vieux pommier par Bruno et Bruno) ou en le récoltant nous-mêmes.

Le jardin est finalement grâce à cela assez proche des dessins du départ, aussi improbables certaines de ces opportunités fussent-elles en théorie.
Les murs doux sans aucune trace de matériau non noble sont faits de piquets trouvés au domaine, d'osier récolté au Flérial, de l'argile que j'ai moi-même en bonne partie mise en sacs, que nous avons pétrie entre amis (Laure, Ariane, Louis, Guillaume s'ajoutant généreusement à nous deux pour leur édification en riant malgré la fatigue), de la paille de mon voisin paysan et de quelques pelletées de sable de la Loire. Cyril, l'ouvrier de la pépinière, est venu aussi pour les premiers terrassements, dans des conditions assez épouvantables d'humidité qui n'auront pas suffi à nous décourager pour la suite.


Les plantes viennent en bonne partie d'éditions précédentes (merci encore aux jardiniers du domaine pour leur disponibilité), mais aussi de deux pépinières d'amis orléanais et de la mienne, ainsi que de mon propre jardin. Certaines sauvages locales ont été prélevées autour de la parcelle, parce que je voulais les mettre aussi à l'honneur chez elles. Au final, ce sont plus de 200 variétés végétales qui ont été plantées dans ce jardin, et je peux me satisfaire de m'être personnellement occupé de chacune des plus de mille plantes qui ont été mises en terre, que ce soit sous forme de bouture, plant, graine ou arbre.

Je désirais ce jardin extrêmement écologique, poétique et social, un peu rebelle évidemment. J'en souhaitais qu'il raconte notre rapport à notre environnement aujourd'hui, héritage d'un oubli du fait naturel, de maltraitances environnementales, mais aussi de savoirs, de savoir-faire infiniment précieux tant pour les humains que pour le reste du vivant, et combien la transmission, l'entraide et l'humilité face à la nature et à nos besoins étaient indispensables aux temps qui viennent.
Qu'il montre que notre Terre-mère recèle tout ce qu'il nous faut, pour peu qu'on la respecte, la laisse en paix parfois, et qu'on réapprenne ce qu'on peut faire de ce qu'elle nous donne en reconsidérant le niveau de notre méconnaissance et de notre avidité.

Avant même l'achèvement du jardin, de nombreux animaux avaient pris l'habitude d'y venir, s'y sentant en sécurité. De nombreux oiseaux y ont trouvé leur compte, mais les grenouilles sont allées jusqu'à y pondre. Il a fallu jouer de prudence pour ne pas dégrader les sacs d’œufs (à droite sur la photo) lors des dernières plantations, les batraciens se laissant même aller à l'occasion à ce que je leur caresse le ventre au passage!

 

 

On n'en voit certaines parties qu'avec une révérence, à moins d'être un enfant ou un adulte en fauteuil ou de petite taille, et certains autre points de vue ne pourront pas être accessibles aux plus petits ou aux moins mobiles sans l'aide d'une personne plus grande, ce qui implique volontairement humilité et entraide, qui qu'on soit, et de considérer que des endroits peuvent -et doivent- encore nous être inaccessibles, et que ce n'est pas un drame. Surtout pour la faune et la flore qui y vivent, d'ailleurs.

J'espère que ses visiteurs, à ce jardin ambitieux dans le message et humble dans sa forme, ressentiront un peu de tout cela quand ils l'arpenteront.
Et qu'ils le trouveront beau, aussi, parce qu'il est également un présent au visiteur, un remerciement à ceux qui m'ont fait l'honneur d'y participer, et un hommage à la beauté du monde, qu'on a tant malmenée.
Il se nomme Résilience et Anthropismes.

Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire
Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire
Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire
Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire
Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire
Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire
Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire
Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire
Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire
Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire
Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire
Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire
Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire
Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire
Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire
Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire
Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire
Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire
Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire
Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire
Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire
Résilience et Anthropismes à Chaumont sur Loire

Voir les commentaires

Déconfinés...ou presque

Publié le par le père Lenoir

Déconfinés...ou presque

Nous sommes actuellement en cours de reprise d'activité selon les modalités habituelles. La pépinière ouvre donc sur rendez-vous, sans règle particulière d'horaires ou de jours de fermeture. Si nous sommes disponibles et vous aussi, un rendez-vous est donc possible (si vous venez de moins de 100 km à vol d'oiseau)!


Toutefois, par ailleurs, à ce jour et sans annonce de durée, notre bureau de poste local reste fermé, ce qui nous contraint à un trajet de 30 km minimum pour l'expédition des colis postaux. 
De fait, nous vous prions de bien vouloir faire preuve d'indulgence quant aux retards qui risquent de s'accumuler dans l'expédition des commandes par le biais de la boutique en ligne. Nous faisons notre possible pour regrouper les envois afin de réduire les trajets, et faisons en sorte que les plantes ne fassent pas de séjour trop prolongé dans leurs cartons, même si elles sont emballées comme elles le doivent. 

Si nous en obtenons le droit (nous sommes en zone rouge), des portes ouvertes seront probablement organisées dans les prochaines semaines.

Vous souhaitant à tous une bonne reprise, en espérant que cette période compliquée que nous avons traversée aura été porteuse de changements aussi positifs qu'on peut les vouloir et de multiples prises de conscience, notamment autour des questions de notre rapport à la nature, à la société de consommation, et à ce qui fait la réalité de notre bien-être et ne peut s'acheter (même chez les plus sympathiques pépiniéristes!).
Que tout ceci n'ait pas été vain!



 

(Détail du jardin que nous avons créé pour l'édition 2020 du Festival international des jardins de Chaumont sur Loire,qui devrait ouvrir mi-mai)

(Détail du jardin que nous avons créé pour l'édition 2020 du Festival international des jardins de Chaumont sur Loire,qui devrait ouvrir mi-mai)

Voir les commentaires